Tour de France 2023 : le col de la Loze, une des dernières chances de voir Tadej Pogacar renverser le Tour ? La 17e étape en questions

Dans l'étape reine de ce Tour de France, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) va devoir s'employer s'il veut renverser le maillot jaune Jonas Vingegaard, mercredi, entre Saint-Gervais Mont-Blanc et Courchevel.
Article rédigé par Robin Joanchicoy, franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 2 min
Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) et Tadej Pogacar (UAE) au coude-à-coude dans les Alpes, le 16 juillet 2023. (THOMAS SAMSON / AFP)

Le peloton a rendez-vous, mercredi 19 juillet, avec l'étape la plus attendue et sans aucun doute la plus ardue de cette 110e édition du Tour de France. Au lendemain du chrono individuel et à quelques jours de l’arrivée sur les Champs-Elysées, les organisateurs ont décidé de corser, s'il le fallait, les derniers coups de pédale dans les sommets alpins.

Quel est le profil ?

Quatre ascensions répertoriées, toutes plus escarpées les unes que les autres. Voilà le menu réservé aux coureurs de la Grande Boucle sur l'étape reine de cette édition 2023, longue de 165,7 kilomètres, entre Saint-Gervais Mont-Blanc et Courchevel. "L’étape se présente comme un grand défi, avec plus de 5 000 mètres de dénivelé à encaisser ou à exploiter tout au long de la journée", résume Christian Prudhomme, le directeur du Tour.

Dès le kilomètre 28, le col des Saisies (1re catégorie, 13,4 km à 5,1 %) viendra réveiller le peloton avant d'entamer, tout juste après le sprint intermédiaire à Beaufort, la seconde difficulté du jour, le célèbre et copieux Cormet de Roselend (1re catégorie, 19,9 km à 6 %). À 60 kilomètres de l'arrivée, le parcours est agrémenté, pour la première fois de l'histoire du Tour, de la côte de Longefoy (2e catégorie, 6,6 km à 7,5 %).

S'ensuivra l'ascension finale, celle que le public attend et que les coureurs redoutent : le col de la Loze (hors catégorie, 28,1 km à 6%). "Dans le final, il consistera notamment à revisiter l'impressionnant col de la Loze avant de plonger sur Courchevel où il restera à batailler sur la piste de l’altiport cabrée à 18 % de dénivelé", détaille Christian Prudhomme.

Le profil de la 17e étape du Tour de France 2023, entre Saint-Gervais Mont-Blanc et Courchevel (165,7km). (ASO)

Qui sont les favoris ?

C'est l'une des dernières occasions pour les favoris d'en découdre en altitude, à l'exception de l'étape du Markstein, samedi, théâtre d'une ultime bataille de champions. Après la démonstration de Jonas Vingegaard (Jumbo-Visma) lors du chrono individuel, Tadej Pogacar (UAE Team Emirates) n'a plus le choix. Avec près de deux minutes de retard, il devra attaquer le Danois pour tenter de refaire son retard. Mais la tâche s'annonce difficile tant son rival a pris l'ascendant psychologique lors du contre-la-montre et tant la différence en montagne entre ces deux cadors est infime. Le maillot jaune pourrait même décider de porter le coup fatal au Slovène pour s'assurer son second Tour de France.

Outre le duo de favoris, d'autres candidats sérieux se présentent au départ. Certains leaders distancés au classement général pourraient être tentés de viser la victoire d'étape comme David Gaudu (Groupama-FDJ), qui doit reprendre du temps sur ses concurrents s'il veut figurer dans le top 5 du classement général, Guillaume Martin (Cofidis), Felix Gall (AG2R-Citroën Team) ou Thomas Pidcock (Ineos-Grenadiers). Thibaut Pinot (Groupama-FDJ), en quête d'une victoire d'étape pour sa dernière danse sur la Grande Boucle, pourrait tirer son épingle du jeu, tout comme Giulio Ciccone (Lidl-Trek) qui voudra conforter son maillot à pois dans cette étape montagneuse.

Quels sont les horaires ?

12h00 : début de la retransmission sur France 2 et france.tv
12h20 : départ fictif depuis Saint-Gervais Mont-Blanc
12h30 : départ réel (bascule sur France 3 à 12h55, retour sur France 2 à 15h00)
17h03 : arrivée prévue (à une moyenne de 36 km/h) à Courchevel

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.