Tour de France femmes 2023 : enfin une arrivée groupée favorable à un sprint massif ? La 3e étape en questions

Les sprinteuses pourraient avoir une première chance de s'exprimer, mardi, entre Collonges-la-Rouge et Montignac-Lascaux.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié
Temps de lecture : 1 min
Les coureuses du Tour de France femmes lors du sprint du peloton à l'issue de la première étape, le 24 juillet 2023. (ADRIEN FILLON / AFP)

Mises en échec par la Belge Lotte Kopecky à Clermont-Ferrand, les grosses cuisses du peloton peuvent espérer se jouer la victoire, mardi 25 juillet, à l'occasion de la troisième étape entre Collonges-la-Rouge et Montignac-Lascaux. Au terme des 147,2 kilomètres au programme, tout indique que Lotte Kopecky sera en mesure de conserver sa tenue de leader.

Quel est le profil ?

Une fois les quatre côtes répertoriées sur le début de l'étape en Corrèze avalées - dont celle de Saint-Robert et sa montée sèche (1,1km à 6,2%, catégorie 4) -, les coureuses débarqueront en Dordogne avec la commune de Montignac, qui abrite les grottes de Lascaux, en ligne de mire.

Le sprint intermédiaire prévu à Badefols-d'Ans, à un peu plus de 25 kilomètres de l'arrivée, pourrait être la première occasion d'une grande répétition avant un probable sprint massif. Après la flamme rouge, les différents trains pourront ainsi se mettre en place malgré un léger faux plat dans le final. Mais si la course est plus dure que prévu, si certaines coureuses tirent profit de ce parcours rarement plat, un autre dénouement pourrait se produire.

Qui sont les favorites ?

Sur un terrain plat, les flèches du Tour de France femmes partent favorites. La Néerlandaise Lorena Wiebes (SD Worx), qui a réglé le sprint du peloton derrière Lotte Kopecky lors de la première étape, aura la pancarte. Mais ses compatriotes Charlotte Kool (DSM-Firmenich) et Marianne Vos (Jumbo-Visma), respectivement troisième et quatrième dimanche, sont également attendues.

À moins que les cadors du général ne soient intéressées par les bonifications promises aux trois premières du jour. À ce jeu, Demi Vollering (SD Worx) et Elisa Longo Borghini (Lidl-Trek) pourraient briller dans ce rôle. Un doute subsiste quant à l'état de forme d'Annemiek van Vleuten (Movistar), tombée lundi.

Quels sont les horaires ?

13h30 : départ fictif depuis Collonges-la-Rouge
13h45 : départ réel
15h05 : début de la retransmission sur France 2 et france.tv
17h31 : arrivée prévue (à une moyenne de 39 km/h) à Montignac-Lascaux

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.