Cet article date de plus de quatre ans.

Antonin Rouzier prend sa retraite internationale

Le plus ancien joueur de la TeamYavbou, l'équipe de France de volley-ball, Antonin Rouzier a annoncé ce jeudi sa retraite internationale. A 30 ans, l'attaquant des Bleus quitte une sélection avec qui il aura tout connu. Les échecs, aux Jeux Olympiques notamment, mais aussi les succès à l'Euro et lors de la Ligue Mondiale en 2015. Après dix ans de très bons et très loyaux services, le pointu préfère tourner la page et se concentrer sur sa famille.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le joueur français Antonin Rouzier

Il aura joué son dernier match international contre le Brésil aux Jeux Olympiques dans le volcan du Maracanazinho. Après dix années passées sous le maillot bleu, Antonin Rouzier, le pointu de la TeamYavbou a annoncé ce jeudi qu'il raccrochait. Ses larmes en zone mixte après la défaite contre les Brésiliens aux JO illustraient tous les sacrifices faits depuis près d'une décennie. "Cela fait bientôt dix ans que je joue tous les étés pour l'équipe de France, j'ai tout connu, les hauts et les bas. J'éprouve tout simplement le besoin de souffler et de profiter de ma famille", a-t-il envoyé par mail à son sélectionneur Laurent Tillie. C'est donc par un simple courriel qu'il a annoncé son départ. Il a confirmé sa décision sur les réseaux sociaux ce jeudi matin. "Il est temps pour moi de passer à autre chose", a-t-il résumé.

Rio, la désillusion de trop

Jeune papa depuis cinq mois d'un petit Louis, "Pépette" comme il est affectueusement surnommé, veut désormais privilégier sa famille. Mais quand on lit l'ensemble du mail, détaillé dans L'Equipe dans son édition de ce jeudi, on découvre que l'échec de Rio où les Bleus, pourtant favoris pour la médaille, ont été éliminés au premier tour, a été celui de trop. "Je ne suis pas prêt à repartir pour quatre quand après la grosse désillusion des Jeux. Enchaîner chaque année une Ligue Mondiale et un Euro ou un Mondial, c'est dur. Je ne veux pas faire ma star et venir pour faire la moitié des compétitions. C'est à fond et tous ensemble tout le temps, sinon ce n'est pas la peine et ce n'est pas juste", avoue-t-il. Les JO, ce crève-coeur pour Rouzier, qui avait déjà pris du recul avec les Bleus en 2012, dégoûté par la non-qualification aux JO de Londres. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.