Cet article date de plus de quatre ans.

Vendée Globe : Armel Le Cléac'h s'est "accroché, mètre après mètre" pour remporter cette victoire

Armel Le Cléac'h a remporté la 8e édition du Vendée Globe, jeudi, et a battu le record du Vendée Globe le plus rapide en 74 jours, 3 heures et 35 minutes, améliorant de 3 jours, 22 heures et 41 minutes la marque de François Gabart en 2012.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Armel Le Cléac'h, sur son bateau lors de sa victoire dans le Vendée Globe, le 19 janvier 2017 aux Sables d'Olonnes. (DAMIEN MEYER / AFP)

"Je me suis accroché, mètre après mètre", a déclaré Armel Le Cléac'h jeudi 19 janvier sur franceinfo, après sa victoire dans le Vendée Globe"C'est génial. C'est sûr que cela fait plaisir de gagner le Vendée Globe", a avoué le navigateur breton.

Il avait terminé deuxième lors de la précédente édition, il y a quatre ans. Cette place de dauphin lors de cette course autour du monde en solitaire et sans escale "avait été difficile à accepter" pour Armel Le Cléac'h.

En remportant la 8e édition du Vendée Globe, Armel Le Cléac'h a réalisé un nouveau record, en bouclant le tour du monde en 74 jours 3 heures 35 minutes et 46 secondes. "Jusqu'au bout, il a fallu se battre. Cela n'a pas été facile", précise-t-il. Sur "toute la remontée de l'Atlantique, j'ai galéré avec la météo. Elle n'était pas favorable pour moi. Quand j'ai viré hier et que je suis passé vers Ouessant cette nuit, j'ai commencé à me dire que c'était bon, dans la poche, mais pas avant", a indiqué le marin.

Armel Le Cléac'h dédie sa victoire à son fils. Il avait promis de lui ramener la coupe du premier, "parce qu'à la maison il n'y a que la coupe du deuxième. Il était un peu déçu. Je lui ai dit, c'est promis, la prochaine fois je te ramène la coupe du vainqueur. C'est fait", s'est amusé le navigateur.

Parti le 6 novembre 2016 des Sables d'Olonne, Armel Le Cléac'h devance de quelques heures le Gallois Alex Thomson. Ce dernier avait resserré l'écart depuis le franchissement du Cap Horn.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.