Cet article date de plus de quatre ans.

Vendée Globe : non, Armel Le Cléac'h n'est pas entré dans une zone interdite

Le Français de 39 ans devrait arriver en vainqueur aux Sables-d'Olonne, sur la côte Atlantique, jeudi soir.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le voilier d'Armel Le Cleac'h photographié dans la dernière ligne droite avant l'arrivée aux Sables d'Olonne, le 19 janvier 2017. (DIMITRI VOISIN / MER AGITEE)

A quelques encablures du rêve. Après avoir terminé deux fois deuxième, Armel Le Cléac'h est tout près de remporter, jeudi 19 janvier, son premier Vendée Globe. Il devrait enfin décrocher le Graal des courses de marins en solitaire, devant une foule immense venue accueillir son héros aux Sables-d'Olonne (Vendée), en fin d'après-midi. Cette victoire annoncée, après 74 jours de course, a vu surgir une mini-polémique dans les dernières heures.

Sur la carte du Vendée Globe, mise à jour depuis, le skipper semblait, en effet, avoir franchi, dans la matinée, la limite d'une zone interdite, au large d'Ouessant (Finistère). Certains s'en sont fait l'écho sur Twitter.

"C'est une erreur de cartographie"

Réponse de l'organisation : "C'est une erreur de cartographie. Armel Le Cléac'h continue sur sa trajectoire", a expliqué un responsable du Vendée Globe à franceinfo. Pour lever les derniers doutes, la course a démenti sur son compte Twitter qu'Armel Le Cléac’h soit entré dans la "DST Ouessant"  (Dispositif de séparation du trafic, qui délimite la zone interdite aux solitaires du Vendée Globe).

En fait, explique le site officiel du Vendée Globe, "la cartographie proposée par l’organisation ne prend pas en compte l’ensemble des points relevés et ne propose qu’une actualisation toutes les quatre heures. Entre chaque donnée, la cartographie virtuelle trace des droites sans prendre en compte les modifications de trajectoire de chaque concurrent. Ainsi, vers 22 heures mercredi, Armel Le Cléac’h passait à quelques dizaines de mètres du point le plus à l’ouest du DST Ouessant, comme tous les Figaristes [les participants à la course la Solitaire du Figaro] le font depuis des années… Le tracé montre un léger changement de cap à l’issue de ce passage à l’ouest du DST".

Et de poursuivre : "Christophe Gaumont, président du comité de course, arbitre international, a confirmé que la trace du leader n’a en aucun cas pénétré dans la zone interdite comme le confirment les relevés joints. Dans cette optique, la cartographie virtuelle a été affinée afin que le doute soit définitivement levé."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.