En Dordogne, des élèves vivent leur propre Vendée Globe grâce à un programme éducatif

En Dordogne, une école primaire se sert de l’actualité et du Vendée Globe pour permettre à ses élèves d’apprendre en s’amusant. En suivant les skippeurs faire leur tour du monde, les écoliers découvrent la géographie, la science ou encore la lecture. #IlsOntLaSolution

Réaliser un tour du monde tout en restant assis sur leurs bancs d’écoliers : c’est ce que peuvent vivre les jeunes élèves de l’école de Prigonrieux en Dordogne à travers l’édition du Vendée Globe.

Tous les jours, les petites têtes suivent le parcours des 33 skippers et embarquent avec eux pour une aventure palpitante qui leur permet d’aborder des disciplines variées avec pédagogie. Une initiative saluée avec enthousiasme par le directeur de l’établissement, David Dumestre qui établit la liste des thèmes que le dispositif permet de travailler.

"La géographie et la lecture sont les deux principaux. La science aussi. Et ensuite un peu d’histoire. L’histoire du monde de la mer, puis tout cet aspect autour de la conception que l’on peut avoir du monde avec une carte map-monde classique où la France est située en plein milieu. On se rend compte qu’en fait, c’est plus complexe que ça".

Un défi qui réunit 1 500 classes

Alors que les 33 sportifs ont sorti la grande voile depuis dimanche, les écoliers eux restent bien à l’abri du vent et des vagues. Mais tous guident leur propre bateau fictivement à travers un jeu vidéo.

Et heureusement, les skippers en herbe ont le droit de faire escale et d’être assistés. "Tu ne peux pas tenir trois mois sans manger, faire bouillir des trucs avec l'eau et en dormant très peu", confie Yazid, 10 ans. Sa camarade Manon, elle est impressionnée par la performance des aventuriers : "Je les trouve courageux. Moi je serais incapable de faire ça. C’est hyper long". En France, 1 500 classes participent à ce défi.

Chaque classe doit mener son bâteau à bont port.
Chaque classe doit mener son bâteau à bont port. (France 3)