Un livre posthume écrit par Florence Arthaud il y a 32 ans retrouvé en Bretagne

"Océane", c'est le titre du livre publié aux éditions Arthaud en mars 2021. La navigatrice y raconte sa jeunesse et ses premières courses.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La navigatrice Florence Arthaud en 2007 pendant une sortie au large de l'île d'Ouessant. (MARCEL MOCHET / AFP)

Six ans après sa mort sur le tournage de l'émission de télévision Dropped, un livre de Florence Arthaud sort ce 17 mars 2021. Le manuscrit a été co-écrit avec le journaliste Patrick Le Roux il y a plus de trente ans. Il est tombé dans l'oubli avant d'être retrouvé récemment en Bretagne. La navigatrice y raconte notamment sa jeunesse, sa rébellion contre sa famille et ses première courses.

>> Florence Arthaud, une vie d'aventurière

Florence Arthaud écrit "Océane" en 1989. Elle a alors 32 ans et ne va triompher sur la Route du Rhum que deux ans plus tard, mais est déjà surnommée "la petite fiancée de l'Atlantique". À cette époque, elle aime écrire et les livres de champions se vendent bien, alors la navigatrice raconte son histoire, celle d'une jeune parisienne du XVIème arrondissement prête à tout pour naviguer. Les éditions Filipacchi doivent publier le livre, mais elle se ravise finalement pour ne pas froisser son père, lui aussi éditeur pour la maison Arthaud.

Retrouvé dans un carton il y a 3 ans

C'est au final Patrick Mahé, alors rédacteur en chef à Paris Match, qui hérite du manuscrit et le conserve dans un carton pendant toutes ces années. Il ne le retrouve qu'en 2018, il y a trois ans : "cette année là, à Vannes, nous inaugurons un giratoire Florence Arthaud. C'est là que j'ai remis la main sur ce manuscrit qui était oublié, et totalement prêt à être édité". Le journaliste décide alors de le remettre à Hubert Arthaud, le frère de la navigatrice.

Six ans après la disparition de sa sœur, ce dernier y voit l'occasion de rendre hommage à cette héroïne du sport français. "Lorsqu'elle a gagné la Route du Rhum, c'est la première fois qu'une femme gagnait contre des hommes dans des conditions extrêmement difficiles". Une pionnière, mais pas une militante selon lui. "Elle n'était pas vraiment féministe dans l'âme", précise Hubert Arthaud, bien qu'elle soit fière d'avoir gagné contre les hommes et de leur tenir tête.

"Cette grande liberté chez elle, ça peut inspirer les jeunes d'aujourd'hui qui parfois sont découragés."

Patrick Mahé

franceinfo

Patrick  Mahé lui, espère qu'elle serve de modèle aux jeunes. "Cette indépendance d'esprit, ce caractère, cette envie qu'elle avait de construire et de faire des choses" que le journaliste qualifie de formidable. Ce qu'il a ressenti en lisant le livre, c'est que Florence Arthaud "est allée au bout de ses passions". La navigatrice achève ce livre sur une étonnante évocation de la mort en écrivant "je paie au jour le jour le lourd tribut de ma marginalité".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.