Viol dans le patinage artistique, ces championnes qui brisent le silence

Plusieurs anciennes championnes de patinage artistique affirment avoir été violées lors de leur adolescence par leurs entraîneurs et dénoncent aussi le silence qui règne dans ce milieu très fermé.

franceinfo

Sur la glace, Sarah Abitbol n'a jamais cessé de sourire. Qui pouvait imaginer que celle qui fut dix fois championne de France de patinage cachait en elle une profonde blessure ? À l'adolescence, l'ancienne patineuse dit avoir été violée par son entraineur. "Cela a commencé lors d'un stage. Mon agresseur s'est assis sur mon lit, puis il a commencé à m'agresser. Malheureusement, cela s'est répété à plusieurs reprises", témoigne Sarah Abitbol à France Télévisions.

L'accusé n'est autre que Gilles Beyer, un grand nom du patinage dénoncé par trois femmes différentes aujourd'hui. Hélène Godard dit avoir été sa victime lors de ses 13 et 14 ans : "Il m'a embrassé, il a mis ses doigts dans mon sexe... J'étais pétrifiée. Il est revenu plusieurs fois",  a-t-elle raconté au journal L'Équipe.

Un signalement dès le début des années 2000

À la suite d’un signalement au début des années 2000, une enquête administrative est déclenchée. Les conclusions sont sans appel, "aucune fonction d'encadrement de jeunes ne doit lui être confiée". 20 ans plus tard, il fréquente encore les patinoires. La semaine dernière deux adolescents l'ont aperçu près d'une patinoire en région parisienne.

La patineuse Sarah Abitbol en janvier 2001 lors des championnats d\'Europe à Bratislava (Slovaquie).
La patineuse Sarah Abitbol en janvier 2001 lors des championnats d'Europe à Bratislava (Slovaquie). (OLIVIER MORIN / AFP)