Cet article date de plus de huit ans.

Vidéo Tour de France : le maillot jaune, près d'un siècle de légende

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min.
A. URSULE / G. NABOULET / C. KRAUSKOPFF / FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Né en 1919, ce maillot distingue le leader du classement général. Récompense de toute une carrière, il marque les coureurs à vie.

C'est le Graal de tout coureur cycliste. Le maillot jaune récompense le leader du classement général du Tour de France, depuis 1919. Auparavant, les coureurs n'avaient pas de maillot distinctif. "On disait alors : vous avez un coureur qui est premier au classement général, très bien, mais les coureurs passent très vite ! Le spectacle était rapide et on ne voyait pas le premier", résume Jean-Paul Ollivier, historien du Tour de France.

Le magazine L'Auto, organisateur de l'événement, choisit alors la couleur jaune, la même que celle de ses pages. Le Français Eugène Christophe est le premier coureur à l'endosser. Les téléspectateurs, eux, devront patienter jusqu'aux années 70, et les premiers Tours diffusés en couleur, pour découvrir le fameux maillot. Le Belge Eddy Merckx, cinq fois vainqueur, est le coureur qui l'a le plus longtemps endossé : 96 jours. Loin devant le Français Bernard Hinault (75) et l'Espagnol Miguel Indurain (60). 

Ce maillot "a la particularité de changer le comportement de tous les gens qui vous entourent. A commencer par votre famille, vos amis, les coureurs dans le peloton, vos équipiers, votre encadrement. Vous avez aussi, et c'est très dangereux, un sentiment de puissance par rapport à ça", se souvient Cyrille Guimard, qui a porté le maillot jaune pendant huit journées en 1982. En quatorze participations, Raymond Poulidor, lui, ne l'a jamais endossé. Sauf une fois, dans une publicité pleine d'autodérision.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.