Cet article date de plus de six ans.

VIDÉO – Le Top 5 de la finale Dames : S.Williams – Safarova

Serena Williams s’est faite peur mais c’est bien elle qui remporte Roland Garros 2015. Malade ces derniers jours, aujourd’hui elle était en forme pour être à l’heure de son rendez-vous. Sur le court Philippe-Chatrier, face à Lucie Safarova, la n°1 mondiale a utilisé ses précieuses armes, le service et sa puissance, pour se défaire de la Tchèque en trois sets (6-3, 6-7[2], 6-2) et 2h01.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

1. L’Américaine soulève son troisième Roland Garros

Bien évidemment, c’est l’image de la journée ! Serena Williams soulève son troisième trophée à Roland Garros. Elle a réalisé un formidable parcours. C’est son 20e Grand Chelem de sa carrière, son deuxième cette saison avec l’Open d’Australie. C’est même son troisième Grand Chelem de suite avec l'US Open en 2014. La n°1 mondiale est décidément très impressionnante.

 2. Un ace et un « come on » pour commencer

Dès le début de la finale, Serena Williams est bien présente. Sur son jeu de service, la n°1 mondiale conclut le jeu sur un ace et un « come on ». De retour sur le banc, on la voit encore un peu malade, se mettant une serviette pour atténuer la fièvre. 

3. L’Américaine prend même les marathons

 La n°1 mondiale a même remporté le deuxième plus long échange de la partie. 12 coups. C’est dire le peu d’échanges qu’il y a eu entre les deux joueuses sur la majorité des points. 

 4. La ligne blanche pour rêver

Alors que le Chatrier pense voir une finale se dérouler à toute vitesse, Lucie Safarova s’est offerte un tie-break pour continuer à rêver. D’ailleurs, elle l’a gagné. Mais on connaît le résultat final. Ici, en attaquant la n°1 mondiale, la tête de série n°13 a réussi à trouver les lignes blanches comme sur ce dernier point du jeu.

 5. Troisième sacre pour l’Américaine

Sur le court Philippe-Chatrier, Serena Williams a remporté son troisième Roland Garros de sa carrière. Malade ses derniers jours, la n°1 mondiale s’est surpassée pour faire sensation sur le central. C’est surtout en demi-finale, qu’elle a mis de côté la fièvre. Aujourd’hui, elle a su s’appuyer sur son service pour pouvoir s’imposer et profiter des fautes de son adversaire. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.