VIDEO. Christian Prudhomme : "Il y a des gens qui se sont fait une spécialité de sortir des affaires"

Interrogé dans le Grand Soir 3 sur les affaires de dopage qui éclatent avant le Tour de France, son directeur Christian Prudhomme pointe du doigt ceux "qui se sont fait une spécialité de sortir des affaires". Il souhaite par ailleurs qu'il y ait "équité" de traitement pour tous les sports en France.

Le directeur du Tour de France Christian Prudhomme dénonce "la récurrence" des annonces d'affaires de dopage à la veille du lancement du Tour de France. Il était invité par la rédaction du Grand Soir 3 à s'exprimer sur la question, quelques heures avant le démarrage de la 100e édition du Tour.

"On ne découvre pas aujourd'hui qu'à la fin des années 90 ou au début des années 2000, il y a eu une période très sombre du cyclisme. Mais la récurrence des annonces de dopage avant le début du Tour de France  (la 14e fois en 15 ans)  me fait dire une évidence. C'est-à-dire que la caisse de résonnance du Tour interesse tout le monde et qu'il y a des gens qui se sont aussi fait une spécialité de sortir des affaires ou des bouquins (...) pour les vendre, tout simplement parce qu'ils sont dans une stratégie de communication, a-t-il répondu avec agacement.

"Ce que j'aimerais, a ajouté le directeur de la Grande Boucle, c'est qu'il y ait un tout petit peu d'équité, que chaque sport, chaque discipline soit traitée de la même manière et qu'il y ait (...) une instance vraiment indépendante du pouvoir sportif dans tous les sports".

Des supporters français brandissent une bannière le long de la route du Tour de France, le 18 juillet 2008, près de Nîmes.
Des supporters français brandissent une bannière le long de la route du Tour de France, le 18 juillet 2008, près de Nîmes. (JOEL SAGET / AFP)