Vendée Globe : premier arrivé, Charlie Dalin pourrait ne pas être le vainqueur

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Vendée Globe : premier arrivé, Charlie Dalin pourrait ne pas être le vainqueur
France 3
Article rédigé par
G.Naboulet, B.Poulain, M.Bitton - France 3
France Télévisions

Le premier à passer la ligne d’arrivée du Vendée Globe, mercredi 27 janvier, pourrait ne pas être le vainqueur de cette édition. La victoire se joue dans un mouchoir de poche.

Le portrait de Charlie Dalin a été gravé dans le sable de la plage des Sables-d’Olonne (Vendée), mercredi 27 janvier. Le skipper est arrivé premier d’un tour du monde qu’il n’est pas sûr de gagner. Il est sous la menace notamment du Français Yannick Bestaven, et de l’Allemand Boris Herrmann, qui bénéficient de plusieurs heures de bonification pour avoir participé au sauvetage de Kevin Escoffier, en décembre dernier.  

La victoire se joue à la minute 

Le père de Charlie Dalin, Antoine Comont, a longtemps eu les yeux rivés sur la trajectoire de son fils. Avant son arrivée, il confiait qu’il était "un peu tendu". "Toute la famille, les amis, sont impatients de voir Charlie passer cette ligne après 80 jours de mer". Armel Le Cléac'h, vainqueur du Vendée Globe 2016/2017, a le sentiment que la victoire peut se jouer à la minute près. "C’est dingue, mais c’est la beauté du sport, on se souvient d’écarts infimes au Tour de France vélo, 8 secondes entre Laurent Fignon et Greg LeMond, il y a des évènements comme ça qui marquent l’histoire du sport, et c’est vrai que cette année marque une page importante de la course au large", conclut-il.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.