Une aventure au format XXL

Parmi les 91 solitaires qui vont quitter Saint-Malo dimanche, la catégorie phare sera celle des "Ultimes", composée de huit trimarans de plus de 21 mètres de long, avec le plus grand trimaran de course du monde : Sprindrift 2 barré par Yann Guichard.

(Spindrift 2, le maxi-trimaran de cette Route du Rhum © RADIO FRANCE/Fabrice Rigobert)

Avec ses 40 mètres de long, 23 de large, son mât de 41 mètres, il est amarré au pied de la cité corsaire, à côté du bateau qui a permis il y a quatre ans à Franck Cammas de s’imposer à Pointe-à-Pitre. Sprindrift est LA grande attraction de cette Route du Rhum. Du matin au soir, des centaines, des milliers de personnes défilent pour admirer le bel oiseau et les mêmes questions reviennent en boucle. "On se demande comment il va le diriger, ils doivent se mettre à plusieurs ! " confie une spectatrice. "Cela paraît complètement démesuré par rapport à certains autres bateaux" . Et l’on ne peut donner tort à ces osbervateurs avisés qui voient partir tous les quatre ans, les "Formule 1 des mers" en direction des Antilles.

(Yann Guichard est le skipper de Spindrift 2 © RADIO FRANCE/Fabrice Rigobert)

Il faut dire que c’est ce maxi-trimaran qui a pulvérisé le record du tour du monde à la voile en équipage avec 14 hommes à son bord il y a presque trois ans, en 45 jours 13 heures 42 minutes et 53 secondes avec un équipage de 14 hommes placés sous la direction de Loïck Peyron. Depuis, ce bateau racheté par l’écurie de la milliardaire Dona Bertarelli a été adapté pour être mené par un seul homme, Yann Guichard. Il a été allégé de deux tonnes, le mât a été raccourci et un vélo a été installé juste derrière le cockpit. "Sans mon vélo j’aurais du mal à faire cette Route du Rhum. Une manœuvre c’est une heure, une heure et demie d’effort contre une vingtaine de minutes sur les Mod 70. Le vélo permet d’alterner les bras et les jambes pour les manœuvres. Il faut imaginer " explique Yann Guichard  "C’est que mon Gennaker (une voile d’avant) fait 440 mètres carrés et pèse plus de 150 kilos. Donc quand il faut bouger ces voiles-là sur le pont, il faut les envoyer à 40 mètres d’altitude, donc c’est clair que c’est un effort surhumain, et là le vélo il est indispensable ".

(Le vélo de Yann Guichard sur son Spindrift 2 © RADIO FRANCE/Fabrice Rigobert)

Sprindrift 2 fait presque dix mètres de plus que trois de ses concurrents. Il est deux fois plus gros que les Mod 70 longs de 21 mètres, les plus petits de cette catégorie. Sur le papier c’est donc le plus rapide à condition de pouvoir exploiter une bonne partie de son potentiel. Tout dépendra des conditions météo. Les paris sont ouverts.