Cet article date de plus de neuf ans.

Un de chute pour les Packers

Green Bay ne réussira pas la saison parfaite : les Packers se sont inclinés pour la première fois en quatorze match sur le terrain de Kansas City (19-14). Dimanche des grandes premières puisqu'à l'opposé, Indianapolis a décroché sa première victoire en battant Tennessee (27-13). Le come back de la soirée est à mettre à l'actif de Detroit, vainqueurs sur le fil d'Oakland (27-28).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Aaron Rodgers (Green Bay Packers) dubitatif

Le miracle n'aura donc pas lieu. Alors que beaucoup pensaient voir les Packers signer une saison vierge de toute défaite jusqu'au Super Bowl, la surprise est venue de Kansas City où Green Bay a mis un genou à terre. Emmené par leur nouveau quarterback, Kyle Orton (299 yards), les Chiefs ont réussi à faire déjouer le meilleur joueur de la saison, le QB Aaron Rodgers, quatre fois sacké par la défense enragée de la franchise du Kansas. Cela faisait presque un an jour pour jour que les Packers, champion NFL en titre, n'avaient pas été battus. "Notre but ultime reste de remporter le Super Bowl", tente de relativiser Rodgers. "La prochaine étape est de décrocher la tête de série n°1 des play-offs".

Enfin ! Indianapolis n'aura pas à subir une infamante saison à seize défaite ! Les Colts ont finalement réussi à arracher leur premier succès de la saison en dominant Tennessee (27-13). Un véritable soulagement pour les partenaires de Dan Orlovsky : "Je suis heureux pour l'équipe et les fans, soufflait le quarterback des Colts après cette victoire tant espérée. "On se sent beaucoup mieux que ces derniers temps !" Même sentiment d'allégresse à Detroit où les Lions ont réussi l'exploit de la soirée en remontant un déficit de 13 points dans le dernier quart-temps pour finalement s'imposer d'un point à Oakland (27-28). Matthew Stafford, le QB des Lions, libérait les siens à 39 secondes de la fin en trouvant son receveur Calvin Johnson dans l'en-but. "Je suis très fier de l'équipe, déclarait-il après la rencontre, on est resté solidaires jusqu'au bout alors qu'on aurait pu facilement se désunir".

Résultats:
Buffalo - Miami 23-30
Chicago - Seattle 14-38
Indianapolis - Tennessee 27-13
Kansas City - Green Bay 19-14
St-Louis - Cincinnati 13-20
Minnesota - New Orleans 20-42
NY Giants - Washington 10-23
Houston - Carolina 13-28
Oakland - Detroit 27-28
Denver - New England 23-41
Philadelphie - NY Jets 45-19
Arizona - Cleveland 20-17
San Diego - Baltimore 34-14

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.