Cet article date de plus de sept ans.

Ukraine-France: Pogba trop seul

Le milieu de terrain de la Juventus a encore effectué un match très intéressant ce vendredi soir à Kiev, lors d’un Ukraine-France guère emballant. Le numéro 19 des Bleus a bien neutralisé Konoplianka, le métronome du jeu slave, et il s’est battu comme un lion, récupérant pas mal de ballons tout en se projetant vers l’avant dès que possible. Il n’a cependant pas pu empêcher la défaite française (2-0).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Malgré la décevante prestation d’ensemble d’une équipe de France qui va jouer son avenir sur 90 minutes mardi soir au Stade de France, Paul Pogba n’a pas démérité sur la pelouse du stade Olympique de la capitale ukrainienne. Combatif, omniprésent dans l’entrejeu aux côtés de son compère infatigable Blaise Matuidi, le Bianconero a été le plus en vue en première période. Son gabarit lui a permis de gagner de nombreux duels, tant de la tête que grâce à une excellente couverture de balle. Ses relances, quoique mal exploitées par ses coéquipiers, ont presque toujours été assurées.

Un match très correct

La seconde période a forcément été plus difficile pour l’ancien joueur de Manchester United, moins en vue et contraint de surtout défendre pour colmater les brèches béantes de l’arrière garde tricolore. Toujours à l'aise techniquement, jouant juste et de façon simple, Pogba s’est démené mais il n’a pu empêcher le jeu français de se liquéfier. Il n’est pas impliqué sur les deux buts encaissés par les Bleus, imputables surtout aux quatre de derrière. Jusqu’au bout, Pogba aura tenté de relancer un match médiocre de la part d’une formation amorphe, mais jamais il ne sera servi sur les nombreux corners obtenus par les Bleus. On le verra plutôt tacler et casser deux contre-attaques lorsque la France était réduite à 10 après l’exclusion de Koscielny. Sans éviter la débâcle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Sports

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.