Cet article date de plus de huit ans.

Tour de France : Marcel Kittel vainqueur d'une première étape chaotique

L'Allemand Marcel Kittel, de l'équipe Argos-Shimano, s'est imposé au terme de la première étape du Tour de France 2013, entre Porto-Vecchio et Bastia. Une étape marquée par une chute spectaculaire à quelques kilomètres de l'arrivée, laissant plusieurs favoris sur le flanc.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La première du Tour de France en Corse laissera quelques souvenirs... Pour le vainqueur évidemment, l'Allemand Marcel Kittel, membre de l'équipe Argos-Shimano, qui a réglé ses adversaires au sprint à Bastia, après 213 kilomètres de route depuis Porto-Vecchio. Il participe cette année, à 25 ans, à son deuxième Tour.

Il devance au final Alexander Kristoff (Katusha) et Danny van Poppel (Vacansoleil). L'étape a notamment été marquée par une échappée au long cours, comptant les Français Jérôme Cousin et Cyril Lemoine en particulier, rattrapée à une trentaine de kilomètres de l'arrivée.

Marcel Kittel a donc l'insigne honneur d'être le premier porteur du maillot jaune de cette édition du Tour de France.

Grosse chute près de l'arrivée

L'étape laissera aussi des souvenirs douloureux à certains coureurs, et pas des moindres. Une grosse chute a décimé le peloton dans les derniers kilomètres, laissant plusieurs coureurs à terre. Parmi eux, le Slovaque Peter Sagan, et surtout l'Espagnol Alberto Contador, l'un des principaux favoris de ce Tour de France. Il a réussi à se relever, mais souffre visiblement de l'épaule. Deux coureurs de l'équipe Sojasun, que France Info suit depuis plusieurs semaines, ont également été pris dans la chute. Pas de conséquences au classement, puisque les retardataires ont été comptés dans le même temps que les premiers. En revanche, l'Allemand Tony Martin semble bien plus sérieusement touché et devrait abandonner dès ce premier jour de course.

Autre péripétie, qui a bien failli obliger les organisateurs à avancer l'arrivée de l'étape : un bus de l'équipe Orica-Green Edge est resté coincé sous l'arche d'arrivée à Bastia, pendant de longues minutes.

En dégonflant les pneus, la dizaine de personnes qui s'affairaient autour de l'engin ont finalement réussi in extremis à régler la situation.

> Revivez l'étape du jour entre Porto-Vecchio et Bastia

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Tour de France 2021

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.