Tour de France "machiste et polluant" : "On peut nous reprocher de ne pas aller assez vite, mais certainement pas de ne rien faire", réagit Christian Prudhomme

"Le tour est engagé depuis plusieurs années maintenant dans une démarche environnementale", assure Christian Prudhomme, qui annonce par ailleurs une grande épreuve par étape féminine en 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christian Prudhomme, le directeur du Tour de France, le 19 août 2020 lors d'une conférence de presse à Nice. (VALERY HACHE / AFP)

"On peut nous reprocher de ne pas aller assez vite, mais certainement pas de ne rien faire", estime Christian Prudhomme. Le directeur du Tour de France se défend, vendredi 11 septembre sur France Inter après les propos du maire de Lyon, Grégory Doucet, qui qualifiait le Tour de "machiste et polluant".

Sur l'aspect écologique, "le tour est engagé depuis plusieurs années maintenant dans une démarche environnementale", assure Christian Prudhomme. "Nous avons pour la première fois cette année, des voitures hybrides sur le Tour, dont toutes les voitures rouges de direction, des voitures électriques dans la caravane qui font tout le Tour de France, explique-t-il. Il y aura aussi des tests au GPL pour les camions dans les dernières étapes du Tour pour voir si cela peut fonctionner pour les années suivantes."

Nous sommes dans une démarche d'amélioration.

Christian Prudhomme

à franceinfo

Pour le directeur du Tour de France, il y a également des améliorations dans la caravane publicitaire : "Les plastiques qui emballaient les T-Shirts autrefois n'existent plus, le seul plastique qui existe aujourd'hui c'est autour des produits alimentaires pour des raisons évidentes sanitaires.On peut nous reprocher de ne pas aller assez vite, mais certainement pas de ne rien faire."

Une grande épreuve par étape feminine en 2022

Interrogé également sur la place des femmes sur le Tour de France, Chrisitan Prudhomme souligne : "Nous organisons une demi douzaine de courses féminines depuis longtemps. S'il n'y a pas d'autre course sur le Tour de France, c'est simplement qu'on ne peut pas organiser quelque course que ce soit, on ne sait pas faire, en termes de logisitique, de sécurité. Il y a un seul jour où on le fait avec une course féminine."

"On va lancer un Paris-Roubaix féminin le 25 octobre, et il y aura en 2022, sans doute dans la foulée du Tour de France, une grande épreuve par étape féminine. Nous l'avions prévu pour 2021, mais les changements de calendrier, avec les JO déplacés après le Tour de France font que les meilleurs concurrents seront aux JO, cette nouvelle épreuve arrivera donc en 2022", conclut le directeur du Tour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.