Tour de France : le nouveau protocole sanitaire allégé "a été retoqué par les autorités sanitaires françaises", annonce Christian Prudhomme

Invité de franceinfo ce samedi 29 août 2020, le directeur du Tour de France est revenu sur les règles sanitaires imposées aux équipes.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Christian Prudhomme, le 19 août 2020 (VALERY HACHE / AFP)

Alors que le Tour de France doit partir de Nice à 14 heures ce samedi 29 août 2020, Christian Prudhomme, le directeur de la compétition a détaillé sur franceinfo les protocoles sanitaires qui s'y appliqueront. L'Union cycliste internationale (UCI) avait soumis vendredi un nouveau protocole, donnant l'autorisation aux organisateurs d'une course d'exclure une équipe si deux cas de Covid étaient détectés parmi les coureurs. Le premier protocole prenait également en compte les membres du staff, ce qui avait provoqué l'inquiétude des équipes. "Donc effectivement, à partir de deux cas positifs dans un groupe de 30 constitués, il y a un vrai risque d'élimination d'une équipe", indique Christian Prudhomme.

Le Tour, c'est un défi depuis l'origine, et pour tout le monde

Christian Prudhomme

à franceinfo

"Les autorités sanitaires françaises sont restées sur la proposition qui leur avait été présentée et non pas sur les dernières discussions dues à un faux positif pendant les championnats d'Europe", continue le directeur du Tour. "Ce qui nous a été demandé, c'est de pouvoir multiplier les tests au départ de ce Tour de France. Les équipes nous ont dit 'si jamais un test est positif, pour éviter qu'il y ait un faux positif, pouvez-vous en faire d'autres ?'. Si c'est le soir, on va s'adapter pour ça puisse être fait. Maintenant, s'il y a un cas positif le matin, il ne sera pas au départ si on n'a pas le temps de faire la contre-expertise, bien évidemment", explique Christian Prudhomme.


"Le Tour, c'est un défi depuis l'origine, et pour tout le monde. D'abord pour les coureurs, évidemment, mais dans l'organisation aussi. Et c'est encore un plus grand défi cette année, je le concède", conclut Christian Prudhomme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.