Tour de France : l'hommage à la légende Eddy Merckx

Samedi 6 juillet, les coureurs de la 106e édition du Tour de France se sont élancés à Bruxelles en Belgique, au pays de la légende du cyclisme Eddy Merckx. Grégory Naboulet revient sur le bain de foule du quintuple vainqueur de la Grande Boucle.

France 2

La vraie star de ce début de Tour de France s'appelle Eddy Merckx. Samedi 6 juillet, des milliers de Belges sont venus célébrer leur héros national. "Eddy Merckx, c'est l'homme aux 525 victoires dans sa carrière, lui qui a remporté cinq fois le Tour de France et 34 victoires d'étape. Il a porté le maillot jaune lors de 111 étapes. Voilà pourquoi on l'appelle 'le Cannibale' et voilà pourquoi il est adoré et encore une fois ce matin [samedi 6 juillet] ovationné par la foule de Bruxelles lorsqu'il a franchi la ligne de départ pour suivre l'étape à l'avant dans une voiture", détaille Grégory Naboulet.

"C'est lui qui a bercé notre enfance et notre adolescence"

"Lorsqu'on discute avec des gens en Belgique ils nous disent 'vous savez, nous on aime le vélo parce qu'on aime Eddy Merckx. C'est lui qui a bercé notre enfance et notre adolescence. On a grandi avec ses victoires d'étape' et voilà pourquoi la Grande Boucle voulait lui rendre hommage 50 ans après son premier triomphe dans le Tour de France 1969. Le Tour qui passera deux fois dans son village natal aujourd'hui et demain [dimanche 7 juillet] où il y aura beaucoup de monde pour applaudir bien sûr Eddy Merckx et aussi les 21 coureurs belges au départ de ce 106e Tour de France (...) On attend peut être un sprinteur pour la victoire, en tous cas c'est ce qu'ils espèrent", conclut l'envoyé spécial.

Le JT
Les autres sujets du JT
Eddy Merckx pendant la cérémonie de présentation des équipes sur la Grand-Place, à Bruxelles, le 4 juillet 2019.
Eddy Merckx pendant la cérémonie de présentation des équipes sur la Grand-Place, à Bruxelles, le 4 juillet 2019. (JEFF PACHOUD / AFP)