Cet article date de plus de dix ans.

Tour de France, 19e étape : Rui Alberto Costa s'impose au Grand-Bornand, Chris Froome encore et toujours en jaune

Déjà vainqueur à Gap lors de la seizième étape mardi, le Portugais Rui Alberto Costa (Movistar) s'est imposé vendredi au Grand-Bornand. Christopher Froome (Sky) conserve un maillot jaune qui ne devrait plus quitter ses épaules jusqu'à Paris.
Article rédigé par Pierrick de Morel
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
  (Baptiste Schweitzer Radio France)

Rui Alberto Costa est un grimpeur, un vrai. Sa deuxième victoire sur une étape de montage de ce Tour 2013 le prouve. Après Gap, c'est au Grand-Bornand que le Portugais de la Movistar a remporté son deuxième succès sur la Grande Boucle cette année.

Le coureur a attaqué avec une trentaine d'autres hommes dès les premiers kilomètres de cette étape. Lâché à un moment de la course par un Pierre Rolland héroïque, le Portugais a laissé le coureur Français s'épuiser en tête de la course pour le rattraper dans la montée de la dernière difficulté du jour, le Col de la Croix Fry, à un moment où la pluie, la grêle et l'orage s'abattaient sur les coureurs. Des conditions climatiques apocalyptiques qui ne l'ont pas empêché de franchir seul la ligne d'arrivée.

Chris Froome attaqué mais serein

Le coureur de la Sky le sait : il ne sera pas tranquille avant l'arrivée à Paris. Il avait eu déjà à subir de nombreuses attaques d'Alberto Contador (Team Saxo-Tinkoff) au cours des derniers jours. Vendredi, Valverde et Quintana (Movistar) ont bien tenté leur chance dans la montée finale, sans jamais parvenir à distancer un Froome jamais mis en danger.

Avec son avance confortable au classement général, le Britannique semble avoir fait comprendre à ses poursuivants directs que le maillot jaune ne pouvait plus lui échapper. A moins d'une grave défaillance samedi, la précieuse tunique sera sur les épaules du coureur de la Sky pour l'arrivée sur les Champs-Elysées, dimanche soir.

Pierre Rolland récupère le maillot à pois

Avant le départ de Bourg-d'Oisans vendredi matin, le Français Pierre Rolland (Europcar) savait que les occasions de récupérer le maillot du meilleur grimpeur seraient rares avant l'arrivée à Paris. Il a fait partie du groupe des attaquants partis dès les premiers kilomètres de cette étape pour tenter prendre des points au sommet de chacune des difficultés du jour.

Cinquième au col du Glandon, le Français a profité de l'éclatement du groupe des échappés pour passer une bonne partie de la course devant et franchir en tête trois autres sommets, avant de craquer dans la montée finale du Col de la Croix Fry (1er catégorie). Il a été rattrapé puis dépassé par Rui Costa, parti remporter cette étape en solitaire.

Rolland reprend la deuxième place du classement du meilleur grimpeur, à un point de Chris Froome (103 points contre 104). Le Britannique ne pouvant porter deux maillots distinctifs, la tunique à pois sera samedi sur les épaules du Français. Pas sûr cependant qu'il parvienne à la ramener à Paris : il reste encore une étape de montagne demain entre Annecy et Annecy-Semnoz, et le Français pourrait payer ses efforts du jour.

> Revivez l'intégralité de cette dix-neuvième étape avec l'article de notre journaliste Baptiste Schweitzer, présent sur les routes du Tour.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.