"Je serai au Tour 2020" : après son abandon sur le Tour de France, Thibaut Pinot donne rendez-vous à ses fans l'année prochaine

Le Français s'est exprimé sur Twitter au lendemain de son abandon soudain, lors de la 19e étape du Tour de France. 

Thibaut Pinot sur le Tour de France, jeudi 25 juillet 2019, à Valloire (Savoie). 
Thibaut Pinot sur le Tour de France, jeudi 25 juillet 2019, à Valloire (Savoie).  (BETTINI LUCA / BETTINIPHOTO / AFP)

Contraint d'abandonner lors de la 19e étape du Tour de France, blessé à la cuisse, Thibaut Pinot a fait pleurer la France du vélo. Samedi 27 juillet, au lendemain de ce coup de théâtre, le Français s'est montré combattif sur Twitter. "Je ne sais pas ce que la suite me réserve mais c'est avec certitude que je serai au départ du Tour en 2020", a-t-il tweeté, comme pour consoler ses fans et leur donner rendez-vous l'année prochaine.

"Je quitte la route du Tour les larmes pleins les yeux, des souvenir plein la tête... Je pense à mon équipe toute entière, ma famille, à vous qui m'avez donné des frissons et une force incroyable pendant 3 semaines", a-t-il également tweeté.  

Pour remonter le moral de Thibaut Pinot et permettre à ses fans de l'encourager en attendant le Tour 2020, ses coéquipiers de l'équipe Groupama-FDJ ont mis a disposition une adresse mail à laquelle lui écrire. 

Un incident aux conséquences graves

L'abandon du Français, alors cinquième du classement général, est intervenu une heure après le départ de Saint-Jean-de-Maurienne. Thibaut Pinot, qui naviguait à distance du peloton, a fini par s'arrêter sur le côté droit de la route, consolé tant bien que mal par son coéquipier William Bonnet. "Je me suis toujours battu, j'y croyais. J'avais toujours espéré avoir cette petite part de chance, je sentais depuis dimanche, après les Pyrénées, que j'étais capable de le faire", avait ensuite déclaré le Français, abattu. 

A l'origine de son malheur : un incident anodin, aux lourdes conséquences. "J'ai pris un petit coup a l'arrivée à Nîmes [mardi], mais je ne suis pas sûr que ce soit ça," a encore dit le leader de la formation Groupama-FDJ. "J'ai eu vraiment mal dans une relance hier [jeudi] dans une descente. Cela s'est aggravé au fur et à mesure." 

Pour le coureur français, la mésaventure a un air de déjà vu. Au printemps 2018, il était en position de monter sur le podium du Tour d'Italie (3e du classement) au matin de l'avant-dernière étape. Malade, il avait rallier l'arrivée avec peine avant de prendre la direction de l'hôpital pour soigner une bronchite.