Cet article date de plus de deux ans.

Wimbledon : Benoît Paire premier Français qualifié pour les 8es, Anderson éjecté de sa partie de tableau

Benoit Paire s'est qualifié pour les huitièmes de finale de Wimbledon en battant Jiri Vesely, 124e mondial, en quatre sets (5-7, 7-6, 6-3, 7-6). Avec 19 aces, le Français a très bien répondu au service surpuissant de Vesely en se montrant très solide sur ses mises en jeu. S'il a lâché le premier set, il n'a jamais paniqué et a peu à peu repris le dessus sur son adversaire. Le voilà en huitièmes de finale de Wimbledon pour la deuxième fois de sa carrière. Dans sa partie de tableau, Kevin Anderson, finaliste l'an passé, a été éliminé par Guido Pella.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (ANDY RAIN / EPA)

Benoît Paire, régulier ? Le Français a dominé Jiri Vesely au 3e tour du tournoi de Wimbledon ce vendredi. Et, aussi absurde que cela puisse paraître, le Français enchaîne ainsi son deuxième huitième de finale de Grand Chelem de suite, s'affirmant comme le Français le plus régulier en Grand Chelem cette année. Qui l'eût cru ? Peut-être même pas lui.

En tout cas, face au grand Tchèque, Paire s'est aussi montré régulier dans son match. Même s'il a lâché le premier set 7-5, il n'a jamais paniqué. Il a posé son jeu, qui s'adapte par ailleurs de mieux en mieux au gazon, et a profité des moindres failles laissées par son adversaire sur son service. Les deux tie-breaks ont été rondement menés, remporté 7-5 puis 7-2. Avec 19 aces et 83% de points gagnés derrière sa première, le Français n'a pas laissé beaucoup d'espace au Tchèque pour passer. 

Anderson ouvre un peu plus le chemin à Paire

En huitièmes, le Tricolore affrontera Roberto Bautista Agut, tombeur de Karen Khachanov, deux joueurs qui n'ont jamais brillé sur la surface. Toutefois, Paire n'a jamais battu l'Espagnol en six confrontations.

Benoît Paire pourrait même ne pas s'arrêter là. Il se trouve dans le ventre mou du tableau, la partie où Kevin Anderson, qui revient d'une longue période de blessure, faisait figure de fragile favori. Sauf que le Sud-Africain, toujours pas dans sa meilleure forme après une sérieuse blessure au coude, a été balayé ce vendredi par Guido Pella. L'Argentin, décidément parmi les révélations de la saison, s'est offert le finaliste de l'an passé sans discussion (6-4, 6-3, 7-6). Impeccable de maîtrise (seulement 13 fautes directes), la tête de série N.26 affrontera Milos Raonic en huitièmes de finales.

Pella ou Raonic, deux adversaires solides mais pas insurmontables pour un Paire en pleine confiance et désormais fidèle à la deuxième semaine.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Wimbledon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.