Wimbledon 2023 : Alcaraz bousculé mais qualifié, Medvedev à réaction, Rybakina facile... Le récap de la 6e journée

Le Chilien Nicolas Jarry a joué crânement sa chance face au numéro 1 mondial, samedi, mais c'est bien l'Espagnol qui sera au rendez-vous des huitièmes de finale. Dans la soirée, la tenante du titre a été expéditive.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La Kazakhstanaise Elena Rybakina lors de sa victoire contre Katie Boulter au troisième tour de Wimbledon, le 8 juillet 2023. (GLYN KIRK / AFP)

En cette sixième journée, les organisateurs comptaient boucler le troisième tour pour rattraper le temps perdu en raison des intempéries. Contrat presque rempli puisqu'il ne reste que le match entre Frances Tiafoe et Grigor Dimitrov, interrompu alors que le Bulgare menait 2 sets à 0, samedi 8 juillet, et le duel entre les deux Russes Mirra Andreeva et Anastasia Potopova à disputer. Voici ce qu'il faut retenir.

Une bataille de 3h56 pour Carlos Alcaraz 

Au sortir de son troisième tour contre le Chilien Nicolas Jarry (n°25), le numéro 1 mondial s'est dit "heureux mais épuisé". Carlos Alcaraz a souffert face à un excellent serveur au point de s'éterniser pendant près de quatre heures sur le Centre Court. Un trou d'air en début de deuxième set, finalement perdu au terme d'un tie-break accroché, puis un score défavaroble de trois jeux à rien dans la quatrième manche ont causé des sueurs froides à l'Espagnol. Mais il sera bien présent en deuxième semaine.

Au prochain tour, le récent vainqueur du Queen's affrontera Matteo Berrettini. Finaliste à Wimbledon en 2021, l'Italien pourtant en manque de rythme en raison de blessures, a une nouvelle fois renversé la hiérarchie en s'imposant contre l'Allemand Alexander Zverev (n°19).

Daniil Medvedev se reprend, Stefanos Tsitsipas assure

De son côté, le Russe Daniil Medvedev s'est refait la cerise après la perte du premier set contre le Hongrois Marton Fucsovics pour l'emporter en quatre manches. Mais le public du Court 1 a pu profiter d'un joli spectacle, à l'image d'un échange de 34 coups remporté par le numéro 3 mondial. Daniil Medvedev jouera contre le Tchèque Jiri Lehecka au tour suivant.

Cela passe plus facilement pour le Grec Stefanos Tsitsipas (n°5). Après deux premiers tours à rallonge contre Dominic Thiem et Andy Murray, il a été plus bref, samedi, face au Serbe Laslo Djere. Trois sets ont suffi à l'Athénien pour écarter le 53e joueur mondial. Il retrouve ainsi les huitièmes de finale du Grand Chelem londonien pour la première fois depuis 2018.

Elena Rybakina express, Aryna Sabalenka tranquille

Dans le tableau féminin, la tenante du titre Elena Rybakina a assumé son statut de favorite pour s'offrir, en à peine 57 minutes, la dernière représentante britannique Katie Boulter en fin de soirée. Même face à une joueuse invitée, la Kazakhstanaise envoie un message fort à la concurrence. La Biélorusse Aryna Sabalenka n'a cependant pas de quoi être émue, forte de sa victoire solide en deux sets contre la Russe Anna Blinkova.

Parmi les mastodontes, celle qui a le plus bataillé reste la Tunisienne Ons Jabeur, poussée au troisième set par la Canadienne Bianca Andreescu. La tête de série 6 affrontera une habituée du gazon londonien avec la double gagnante du tournoi, Petra Kvitova.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.