Tennis : Marion Bartoli, la numéro un française, annonce la fin de sa carrière

Six semaines après sa victoire à Wimbledon, la joueuse de 28 ans a affirmé, mercredi, que son corps "n'arrivait plus à tout supporter".

La joueuse de tennis française Marion Bartoli annonce sa retraite, le 14 août 2013, après sa défaite au second tour du tournoi de Cincinnati (Ohio).
La joueuse de tennis française Marion Bartoli annonce sa retraite, le 14 août 2013, après sa défaite au second tour du tournoi de Cincinnati (Ohio). (MATTHEW STOCKMAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

"Je n'y arrive tout simplement plus." La Française Marion Bartoli a surpris le monde du tennis, mercredi 14 août, en annonçant brutalement qu'elle mettait fin à sa carrière, six semaines seulement après son sacre à Wimbledon"Ce n'est jamais facile et, évidemment, il n'y a pas de bon moment pour dire ce genre de choses, mais c'était le dernier match de ma carrière", a déclaré la joueuse de 28 ans, en larmes en salle de presse, après sa défaite au deuxième tour du tournoi WTA de Cincinnati (Ohio) contre la Roumaine Simona Halep.

"J'ai le sentiment que le moment est venu pour moi de m'en aller", a expliqué la numéro 1 française. Marion Bartoli quitte le circuit professionnel après avoir enfin remporté, en juillet, son premier titre en Grand Chelem. Elle a battu, en finale de Wimbledon, l'Allemande Sabine Lisicki. "J'ai réalisé mon rêve et ça restera avec moi pour toujours", a insisté la mal-aimée du tennis français. Ce couronnement avait permis à la Française, née le 2 octobre 1984 au Puy-en-Velay, d'atteindre le septième rang mondial, classement qu'elle occupe toujours.

Une décision réfléchie ?

Malgré une saison marquée par des blessures, l'annonce de la retraite de Marion Bartoli a surpris les spécialistes du tennis. Cela "pose énormément de questions", selon le site de L'Equipe, qui rappelle que "depuis Wimbledon, la Française parlait de nouveaux objectifs, de son amour du jeu, de ne plus sentir aucune pression". Deux jours plus tôt, la joueuse disait attendre les prochains Internationaux de France avec impatience.