Tennis : dans la fournaise de Melbourne

La chaleur extrême qui règne sur la ville a forcé les organisateurs de l'open d'Australie à interrompre les matchs sur les courts ne disposant pas de toit.

La chaleur extrême qui règne jeudi 16 janvier sur Melbourne (Australie) a contraint les organisateurs à interrompre les matchs sur les courts ne disposant pas de toit. La température a encore dépassé les 40 degrés pour la troisième journée d'affilée.

Les matchs sur les courts extérieurs ont commencé progressivement à reprendre vers 18 heures (8 heures en France). Retour en images sur ce coup de chaud. 

19
Il était temps ! David Ferrer savoure son écharpe de glace lors d'un arrêt de jeu du match l'opposant à Adrian Mannarino, le 15 janvier.  BOBBY YIP / REUTERS
29
Maria Sharapova n'écoute pas de musique, elle se rafraîchit. Pour cela, la Russe a glissé des poches de glace dans sa serviette. MAL FAIRCLOUGH / AFP
39
Non, ce n'est pas une pub pour un gel douche. Il fait chaud, certes, mais le Polonais Jerzy Janowicz semble apprécier… VINCE CALIGIURI / GETTY IMAGES
49
L'Italien Fabio Fognini a une autre technique. Après les matchs, il file sous les fontaines.  FIONA HAMILTON / TENNIS AUSTRALIA / AFP
59
Il n'y a pas que les joueurs qui souffrent. Les ramasseurs de balles sont aussi exposés aux fortes températures. Lors du match opposant le Canadien Milos Raonic à l'Espagnol Daniel Gimeno Traver, l'un d'eux a eu besoin de soins médicaux. BRANDON MALONE / REUTERS
69
Le toit a été fermé sur les deux courts principaux, la Rod Laver Arena (photo) et la Hisense Arena, pour permettre au jeu de se poursuivre normalement. QUINN ROONEY / GETTY IMAGES
79
Le tournoi est aussi une épreuve physique pour les spectateurs. Ceux-là se reposent dans un espace climatisé durant l'interruption des matchs. WILLIAM WEST / AFP
89
Dans les tribunes, certains spectateurs bravent les conditions climatiques en prévoyant leur équipement. WILLIAM WEST / AFP
99
Les enfants profitent de l'interruption des matchs pour plonger dans les fontaines, le 16 janvier 2013.  WILLIAM WEST / AFP