Roland-Garros 2021 : Serena Williams s'impose en silence pour la première "night session" de l'histoire

Pour la première vraie "night session" de l'histoire de Roland-Garros, Serena Williams s'est imposée en deux manches contre Irina-Camelia Begu sans la présence habituelle du public dans les tribunes du Central.

Article rédigé par
Hugo Lauzy - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'Américaine Serena Williams pour son premier tour face à la Roumaine Irina-Camelia Begu sur le court Philippe-Chatrier, le lundi 31 mai. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Pour un soir de première "night session" à Roland-Garros, lundi 31 mai, l'Américaine Serena Williams s'est qualifiée en deux manches (7-6, 6-2), tout en devant s'employer contre la Roumaine Irina-Camelia Begu (74e). Devant son seul entourage dans le box, et une petite dizaine de photographes et journalistes dans les travées, la 8e joueuse mondiale a fait claquer ses frappes surpuissantes sur le central de Roland-Garros, dans un silence pour le moins assourdissant. Une atmosphère plutôt étrange à la nuit tombée sur la porte d'Auteuil, en raison du couvre-feu à 21h et du départ obligatoire du public à 20h45, pour une "night session" prévue un quart d'heure plus tard.

Une sensation de vide absolu est venue se propager dans les tribunes du court central au moment où Serena Williams, habituée au soutien du public parisien, et Irina-Camelia Begu, ont fait leur apparition sur le court. Pas d'acclamations du public cette fois-ci, seule la musique traditionnelle et la voix forcée du speaker pour mettre un semblant d'ambiance dans ce match du premier tour. Une rencontre qui aurait dû attirer un public de passionnés, mais dont l'absence n'a pas semblé gêner outre mesure l'Américaine du haut de ses 39 ans.

Serena en mode diesel

Visiblement dans sa bulle de concentration, comme en témoigne ses multiples cris d'encouragement au premier set, Serena Williams s'est retrouvée plusieurs fois au pied du mur face à la ténacité et à la bonne lecture de jeu de la Roumaine. Souvent sous pression, les frappes de l'Américaine aux 23 titres du Grand Chelem ont redoublé d'intensité lorsqu'elle a été menée 6-5, service à suivre pour Begu. Dans le tie-break, Williams aura même dû sauver deux balles de set. Elle le terminera par un cri strident venu du plus profond de ses entrailles pour remporter une première manche à l'arrachée, en plus d'une heure de jeu. 

Malgré son humeur changeante durant la rencontre, Serena Williams a mis la surmultipliée en breakant d'entrée de deuxième set face à l'attitude stoïque de la Roumaine. Là où le public aurait pu amener un supplément d'âme quand Begu était en train de chanceler, la détermination de Serena Williams a fait le reste pour terminer la deuxième manche 6-2.

Une victoire dans un premier tour sans éclats ni grandes envolées tennistiques pour l'Américaine, repartie aux vestiaires comme elle est venue, sans bruits. Direction désormais le 2e tour contre une autre Roumaine, Mihaela Buzarnescu, dans une ambiance que la benjamine des soeurs Williams espère peut-être plus "chaleureuse" que devant un Central vide cette fois-ci. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Serena Williams

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.