Stan Wawrinka remporte le premier Roland-Garros de sa carrière

En battant le Serbe Novak Djokovic en finale (4-6, 6-4, 6-3, 6-4), le Suisse a remporté dimanche le deuxième tournoi du Grand Chelem de sa carrière, après l'open d'Australie en 2014.

Le Suisse Stan Wawrinka, vainqueur de Roland-Garros 2015, embrasse le trophée à l\'issue de sa finale contre le Serbe Novak Djokovic, le 7 juin 2015 à Paris.
Le Suisse Stan Wawrinka, vainqueur de Roland-Garros 2015, embrasse le trophée à l'issue de sa finale contre le Serbe Novak Djokovic, le 7 juin 2015 à Paris. (DOMINIQUE FAGET / AFP)

Stan Wawrinka a remporté le tournoi de Roland-Garros en battant Novak Djokovic (4-6, 6-4, 6-3, 6-4), dimanche 7 juin. Le Serbe, numéro un mondial, était jusqu'alors invaincu sur terre battue, cette saison. C'est la première fois que le Suisse est sacré sur la terre battue parisienne, et la deuxième fois qu'il remporte un tournoi du Grand Chelem, après avoir gagné l'open d'Asutralie en 2014. Francetv info revient sur le déroulé de cette grande finale.

Le numéro un mondial impose d'abord son rythme

Quasi-imbattable cette saison, Djokovic espérait enfin mettre la main sur le seul trophée majeur manquant à son palmarès, après déjà deux échecs en finale en 2012 et 2014. Le Serbe appuie donc très fort d'entrée de jeu, poussant Wawrinka à réaliser de véritables miracles, comme lorsqu'il sauve deux balles de sets à 5-4.

Pas suffisant pour empêcher "Nole" de boucler la première manche 6-4. A ce moment du match, on voit mal comment l'Helvète peut empêcher la machine Djokovic de gagner.

Wawrinka se lâche

Le deuxième set se résume à une guerre des nerfs. Plus incisif, Stan "The Man" a quatre opportunités de faire céder "Nole" sur sa mise en jeu. Mais le Serbe trouve la parade en usant de toute la panoplie de ses coups. Une amortie de revers pour recoller à 4-4 fait perdre son sang froid à Wawrinka qui frappe sa raquette de rage sur le filet. Mais à force d'obstination, le Suisse finit par convertir sa première balle de break avec un rallye de 22 coups, et empoche la deuxième manche 6-4. Et c'est Djokovic qui sortait de ses gonds en mettant sa raquette en pièces.

"Djoko" impuissant

Wawrinka continue de pilonner la défense du Serbe. Il fait exploser la défense du numéro un mondial avec des passing shots venus d'une autre planète, notamment lors du break à 4-2.

Irrésistible, Wawrinka remporte la troisième manche 6-3. Acculé et incapable de répondre aux coups de boutoir du Suisse, "Djoko" vacille. Il menait pourtant 3-0 dans le quatrième set et se retrouve également avec trois balles de break à 3-3. Mais la demi-finale marathon en cinq sets contre Murray, étalée sur deux jours, a peut-être laissé des traces tant Djokovic souffre dans l'échange en finale. Stan Wawrinka ne se fait pas prier et finit en trombe, se permettant un modèle de revers fond de court sur la balle de match.

Les larmes de Djokovic, l'incrédulité de Wawrinka

Alors qu'il vient de tomber dans les bras de son adversaire, Stan Wawrinka glisse un mot avant de se préparer pour la cérémonie de remise du trophée: "J'ai fait le match de ma vie." De retour sur le court, il semble presque ailleurs : "J'ai du mal à y croire". Le vainqueur du tournoi 2015 rend ensuite  hommage à ses proches et au public parisien qui a oublié qu'il a été un des bourreaux de l'équipe de France, lors de la dernière finale de la Coupe Davis. Il garde enfin un mot pour le finaliste malheureux : "J'espère que Novak l'emportera un jour, car c'est un grand champion."

Djokovic repart déçu du tournoi parisien, mais peut déjà compter sur le soutien du public pour l'an prochain. Au moment de recevoir le plateau du finaliste vaincu, les spectateurs lui ont réservé une standing ovation de deux minutes, tirant d'inhabituelles larmes à celui qui reste le meilleur joueur du circuit.