Cet article date de plus de deux ans.

Roland-Garros : un Roger Federer clinique domine Oscar Otte

Il flotte tranquillement sur ce début de Roland-Garros. A l'image de son premier tour, le Suisse (N.3) Roger Federer s'est imposé (4-6, 3-6, 4-6) sans forcer contre l'Allemand Oscar Otte (N.144). Il retrouvera au troisième tour le Norvégien Casper Ruud.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Un match à son image. Voilà ce que Roger Federer a livré aux curieux et admirateurs, aux minots qui le découvraient pour la première fois et aux habitués toujours aussi surpris devant un tel jeu. Pour sa 1204e victoire sur le circuit, le Suisse a dominé sans forcer son adversaire du jour, l'Allemand Oscar Otte 144e joueur mondial et "lucky loser".

Un Federer aussi patient que létal

Mercredi sur l'ocre du Chatrier, qui n'a encore une fois pas taché ses chaussettes, Federer a rappelé tout son talent : de son service fluide et mortel (5 aces), à ses amortis dévastateurs, de son coup droit explosif, à des volées tranchantes (74% de réussite au filet), le tout servi par une sérénité inébranlable. Sa signature. Surtout le Suisse s'est montré létal dans les moments importants (3/4 balles de break).

Si le 144e joueur mondial a proposé par moment une belle résistance, Federer a semblé tranquillement gérer trois manches qui se sont toutes dégoupillées de la même façon. Le numéro 3 mondial attend patiemment la fin de set pour accélérer et prendre l'avantage. Le reste du temps, il semble répéter ses gammes. De quoi préserver son corps pour appréhender le plus en forme possible la suite du tournoi.

Le Bâlois retrouvera pour une place en 8e de finale le Norvégien Casper Ruud, tombeur de l'Italien Matteo Berrettini (N.31) en trois sets (4-6, 5-7, 3-6).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Roger Federer

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.