Open d'Australie : séries en cours, confrontations directes, déclarations... on vous explique tout avant la finale Djokovic-Medvedev

L'Open d'Australie se termine ce dimanche 21 février avec la finale alléchante opposant le N.1 mondial et tenant du titre, Novak Djokovic, à Daniil Medvedev (N.4). Octuple vainqueur à Melbourne, le Serbe sera opposé au Russe qui reste sur vingt victoires de suite.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Novak Djokovic et Daniil Medvedev vont s'affronter pour la huitième fois. (DAVID GRAY,WILLIAM WEST / AFP)

• Un match qui mettra forcément fin à une série

Un seul des deux joueurs soulèvera le trophée australien tandis que l'autre verra une belle série se terminer. Daniil Medvedev peut signer sa vingt-et-unième victoire. Parmi ses vingt derniers matches disputés, douze ont été remportés face à des membres du top 10. Vainqueur du Masters 1000 de Paris, puis des finales de fin de saison de l'ATP à Londres, il a également empoché l'ATP Cup avec la Russie juste avant l'Open d'Australie. Le nouveau tsar russe n'a plus perdu depuis son quart de finale viennois face à Kevin Anderson fin octobre. Mais à Melbourne, Djokovic est le maître des lieux : octuple vainqueur en Australie, le N.1 mondial n'a jamais perdu en finale sur la Rod Laver Arena et a remporté les deux dernières éditions du tournoi australien.

• Avantage Djokovic dans les tête-à-tête mais Medvedev revient

Si Djokovic mène 4-3 aux confrontations directes face au Russe, depuis juin 2019, le N.1 mondial s'est incliné sur trois des quatre dernières rencontres. L'ultime confrontation entre les deux joueurs, la finale des Masters de Londres en novembre dernier, a d'ailleurs vu le Moscovite battre sèchement "Djoko" en un peu moins d'une heure et demie (6-3, 6-3). Par ailleurs, le Serbe mène 2-0 dans les confrontations en trois sets gagnants.

• "Next gen" Vs. l'expérience serbe

Djokovic disputera sa vingt-huitième finale de Grand Chelem, quand ce sera seulement la deuxième pour Medvedev, après celle perdue à l'US Open 2019 contre Nadal. "J'espère que cette expérience va m'aider", a d'ailleurs déclaré le joueur de 25 ans après sa qualification en finale, plus jeune joueur à atteindre ce stade de la compétition à Melbourne depuis un certain Novak Djokovic en 2012 (24 ans et 8 mois).

Pour le Serbe, une victoire à Melbourne serait synonyme de dix-huitième titre en Grand Chelem, qui lui permettrait de se rapprocher du record de Rafael Nadal et Roger Federer (20 titres en Majeurs). Quel que soit le résultat de la finale, Djokovic est toutefois déjà assuré de détrôner le Suisse au nombre de semaines passées dans le fauteuil de N.1 mondial (311 semaines à partir du 8 mars, contre 310 pour Federer).

• Un duel de déclarations

Si le match n'a pas encore débuté sur le court, les deux joueurs se sont affrontés à coups de micros interposés. "On a beaucoup parlé de la nouvelle génération qui arrivait et qui prendrait le pouvoir sur nous trois [avec Federer et Nadal], mais si on est réaliste, ce n’est toujours pas arrivé. Ils ont encore beaucoup de travail", a lâché Djokovic après sa victoire sur Karatsev en demi-finale.

Une pique à laquelle le Russe s'est empressé de répondre à la suite de sa qualification face à Tsitsipas : "Je n’ai pas beaucoup de pression car il n’a jamais perdu sur ses huit finales ici. C’est lui qui a toute la pression, il veut rattraper Roger et Rafa en Grand Chelem. C’est sûr qu’il a plus d’expérience, mais je sais que je peux battre les grands noms si je joue bien. De mon côté, je n'aurai rien à perdre". En espérant que les joueurs mettent autant d'application dans leurs réponses sur la Rod Laver Arena lors de la finale.

-

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.