Open d'Australie : Novak Djokovic "extrêmement déçu" après la confirmation de la suspension de son visa

Le joueur serbe a réagi à la décision de la Cour fédérale australienne dimanche, confirmant son expulsion à venir et par conséquent, son absence à l'Open d'Australie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Serbe Novak Djokovic lors d'une séance d'entraînement, le 14 janvier 2022, deux jours avant le début de l'Open d'Australie à Melbourne.  (MARTIN KEEP / AFP)

Après des heures de palabres et autant d'attente quant à la décision de la justice australienne, Novak Djokovic a été plus prompt à réagir à son expulsion à venir. Le Serbe a vu son appel rejeté, dimanche 16 janvier, et la décision du ministre de l'Immigration Alex Hawke de lui retirer son visa être maintenue à la suite d'une audience de la Cour fédérale australienne. Le N.1 mondial a reconnu sa défaite, assurant sa totale "coopération" avec les autorités, alors que ses avocats n'interjetteront pas de nouvel appel. Le terme d'une saga où la justice et la politique ont fait passer le sport en arrière-plan.

"Je suis extrêmement déçu de la décision de la Cour de rejeter mon appel quant à la décision du Ministre d'annuler mon visa, ce qui signifie que je ne peux pas rester en Australie et participer à l'Open d'Australie, a indiqué Djokovic dans un bref communiqué. Je respecte la décision de la Cour et je vais coopérer avec les autorités compétentes quant à mon départ du pays."

Djokovic va prendre "du temps pour se reposer"

Non sans remercier ses soutiens, alors que la Serbie avait fait de cet imbroglio une affaire d'Etat par la voix de son président et du père du joueur, Djokovic explique avoir besoin de "temps pour se reposer et récupérer avant de faire davantage de commentaires". Pendant onze jours, le joueur de 34 ans a alterné entre un passage prolongé à la douane de l'aéroport de Melbourne, une mise en détention dans un centre pour migrants illégaux et quelques entraînements sur le court central de l'Open d'Australie, où il espérait défendre son titre. "Je suis mal à l'aise que l'attention ait été autant portée sur moi ces dernières semaines, et j'espère que nous pouvons désormais tous nous focaliser sur le jeu et le tournoi que j'aime" a-t-il ajouté.

Novak Djokovic a rejoint l'aéroport de Melbourne (à la mi-journée en France) pour quitter l'Australie et s'envoler vers l'Europe. La suite de sa saison et de sa quête de grandeur – comme un 21e titre du Grand Chelem qu'il convoitait à Melbourne – reste tout aussi incertaine, alors que l'obligation vaccinale est aussi en place dans plusieurs pays majeurs du circuit, comme les Etats-Unis où se tiennent plus rendez-vous importants comme les Masters 1000 d'Indian Wells et Miami en mars prochain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie 2023

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.