Cet article date de plus de deux ans.

Open d'Australie : Jo-Wilfried Tsonga et Clara Burel invités

Jo-Wilfried Tsonga, 258e joueur mondial, et Clara Burel, 619e joueuse au classement WTA, ont reçu une invitation de la part de la Fédération française de tennis (FFT) pour participer à l'Open d'Australie en janvier prochain.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jo-Wilfried Tsonga (STEPHANE ALLAMAN / STEPHANE ALLAMAN)

Jo-Wilfried Tsonga et Clara Burel verront donc l'Australie. Respectivement 258e à l'ATP et 619e à la WTA, les deux Français ont obtenu les deux invitations distribuées par la Fédération Française de tennis (FFT), dans le cadre d’un accord qui lie les Fédérations Française et Australienne de Tennis 

Pour Tsonga, dont le dernier match en Grand Chelem remonte justement au dernier Open d’Australie (défaite au 3e tour face à Nick Kyrgios), ce sera l'occasion de démarrer 2019 du bon pied après une saison 2018 tronquée (seulement 11 matches joués) en raison d'une blessure au genou et d'une opération début avril. "La FFT donne l’occasion au Manceau de recoller au meilleur niveau tout en le remerciant de son engagement sans faille auprès de l’équipe de France", écrit ainsi la Fédération dans son communiqué.

Jo-Wilfried Tsonga disputera en Australie le 41e Majeur de sa carrière. Tout le contraire de Clara Burel, qui disputera en Australie son premier tournoi du Grand Chelem. Une wild-card qui "constituera une nouvelle étape dans son parcours vers le haut niveau après une saison 2018 bien remplie", écrit la FFT. Deux médailles (en bronze et en argent) aux Jeux Olympiques de la jeunesse, une victoire au Masters Junior et deux finales à l’Open d’Australie et à l’US Open junior ont permis à Clara Burel de terminer l'année 2018 avec le statut de N°1 mondiale chez les juniors. Et donc de découvrir à seulement 17 ans un premier tour de Grand Chelem.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Open d'Australie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.