Wimbledon 2021 : Djokovic remporte son 20e titre du Grand Chelem face à Berrettini et égale le record de Nadal et Federer

Le numéro 1 mondial s'est imposé dimanche en quatre sets face à Matteo Berrettini en finale de Wimbledon. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Novak Djokovic a remporté son sixième tournoi de Wimbledon, dimanche 11 juillet 2021, son vingtième Grand Chelem en carrière.  (GLYN KIRK / AFP)

Lorsque l'on est numéro 1 mondial et que l'on se prénomme Novak Djokovic, débuter son match par une double faute n'a rien d'alarmant. Surtout s'il y a des records à la clef 3h24 plus tard. Très appliqué mais sans briller, le Serbe est venu à bout de l'Italien Matteo Berrettini en quatre sets (6-7 [4], 6-4, 6-4, 6-3), dimanche 11 juillet, pour décrocher un sixième titre à Londres. Il remporte surtout un 20e tournoi du Grand Chelem, égalant le record masculin co-détenu par Rafael Nadal et Roger Federer avant ce dimanche.  

Novak Djokovic devient aussi le cinquième joueur à réaliser le doublé Roland-Garros/Wimbledon dans l'ère Open, après Rod Laver, Björn Borg, Rafael Nadal et Roger Federer. Il est aussi le deuxième à gagner les trois premiers Majeurs de l'année, après Rod Laver en 1969.

Ce dimanche 11 juillet, Novak Djokovic a dû attendre la troisième balle de match pour conclure et s'étaler bras en croix sur le gazon londonien... avant d'avaler quelques brins d'herbe pour immortaliser le moment. Mais le numéro 1 mondial s'est fait peur en début de rencontre. Après une bagarre acharnée, alors qu'il menait 5-2 dans la première manche, le Serbe a perdu le fil. Fort de sa puissance et d'un excellent service (16 aces au total), Matteo Berrettini a sauvé une balle de set avant de l'emporter au tie-break sur un ace tonitruant.

Mais le Serbe a ensuite déroulé dans les trois manches suivantes, profitant de la maladresse et du manque de réalisme de son adversaire. Au total, le numéro 9 mondial a commis 48 fautes directes pendant la rencontre, soit 27 de plus que "Djoko".

La chasse aux records continue

Il n'en fallait pas moins au numéro 1 mondial pour s'installer en tête. Mais c'est sans aucun doute Matteo Berrettini qui est à l'origine du plus beau point de la rencontre. Lobé sur son amortie par le Serbe à 5-2 dans le deuxième manche, l'Italien s'est arraché et a répondu par un tweener déposé en fond de cours, poussant Novak Djokovic à la faute... Pour la plus grande joie des spectateurs présents sur le Centre Court.

Si le Serbe ne parvient pas toujours à obtenir les faveurs du public, cela ne l'a pas empêché de décrocher une 18e victoire consécutive cette saison. Il a également remporté son 83e match en Grand Chelem, le deuxième total de l'histoire, juste derrière Roger Federer (102).

Le "Djoker" ne compte certainement pas s'arrêter là, avec en ligne de mire le Grand Chelem calendaire s'il remporte l'US Open au mois de septembre, après l'Open d'Australie, Roland-Garros, et désormais Wimbledon. Et il peut, pourquoi pas, espérer devenir le premier joueur à réussir le "Golden Slam" sur la même année. Pour cela, Djokovic devra ajouter une médaille d'or olympique à Tokyo, dans trois semaines, aux quatre victoires dans les tournois du Grand Chelem. Dans l'histoire du tennis, seule Steffi Graf chez les femmes a réussi cet exploit, en 1988. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Novak Djokovic

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.