Tennis : "Je ne peux vraiment pas choisir", Djokovic toujours incertain sur son calendrier avant sa reprise à Dubaï

Le Serbe était présent en conférence de presse, dimanche, avant son entrée en lice au tournoi de Dubaï. 

Article rédigé par
Maël Russeau - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Novak Djokovic en conférence de presse en marge du Tournoi ATP de Dubaï, le 20 février 2022. (AFP)

Ses moindres faits et gestes sont dorénavant scrutés par le monde entier. Nouvelle preuve avec le nombre inédit de suiveurs du tournoi de Dubaï qui commencera lundi, où Novak Djokovic doit disputer son premier match en 2022. Écarté de l'Open d'Australie car non-vacciné, le Serbe n'a plus mis le pied sur le court en compétition officielle depuis le 3 décembre en demi-finale de Coupe Davis. Il était en conférence de presse, dimanche 20 février, à la veille de son entrée en lice. 

Jouer là où les règles le permettent

"Je me suis préparé au maximum", a déclaré le numéro un mondial qui arrive en terrain conquis, lui qui s'est déjà imposé cinq fois aux Émirats arabes unis. Touché émotionnellement après avoir été envoyé en centre de rétention puis expulsé d'Australie, "Nole" a repris l'entrainement depuis quasiment trois semaines. "Ce n'était pas difficile pour moi de reprendre ma raquette, d'aller sur un court et de juste jouer" a-t-il commenté. 

Novak Djokovic à l'entraînement le 20 février 2022 avant de commencer sa saison au Tournoi de Dubaï. (KARIM SAHIB / AFP)

Si Novak Djokovic peut disputer ce tournoi, c'est que Dubaï n'impose pas la vaccination aux sportifs, ce qui est loin d'être le cas ailleurs. "Je vais suivre les règles et quel que soit le tournoi auquel je pourrai participer, j'essaierai d'aller dans ce pays et de jouer", a-t-il répondu aux questions des journalistes, cinq jours après ses propos à la BBC mardi dans lesquels il expliquait être prêt à sacrifier sa saison. "Je ne peux vraiment pas choisir, ça dépendra de là où je peux aller et jouer", a-t-il ajouté dimanche.

Sa place de numéro un mondial en jeu

Mais si la conférence de presse a tourné autour de ces questions, sa présence à Dubï a également un enjeu sportif. L'Open d'Australie s'étant joué plus tard en 2021 du fait de la pandémie, il s'apprête à perdre les points obtenus lors de son sacre. Combiné avec ceux qu'il a à défendre du fait de sa victoire à Dubaï en 2020, il est virtuellement derrière Daniil Medvedev au classement ATP.

Une contre-performance du Serbe à Dubaï ou une victoire du Russe au tournoi d'Acapulco en parallèle entraînerait en fin de semaine un changement dans le haut du classement, que Djokovic domine depuis deux ans. "Daniil mérite d'être numéro un. Cela va finir par arriver et si cela arrive cette semaine, je serai le premier à le féliciter", a souligné l'actuel numéro un mondial, tout en fair-play, qui débutera sa saison face à l'Italien Lorenzo Musetti lundi pas avant 17h30.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Novak Djokovic

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.