Open d'Australie : Novak Djokovic entretient toujours le flou sur sa participation

Après l'élimination de la Serbie en demi-finale de la Coupe Davis face à la Croatie, le numéro 1 mondial a une nouvelle fois préféré éluder les questions sur sa participation au tournoi australien.

Article rédigé par
Charles Fandre - franceinfo: sport
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Novak Djokovic lors du match de Coupe Davis entre la Serbie et la Croatie à Madrid, le 3 décembre 2021. (OSCAR DEL POZO / AFP)

Après avoir atteint les demi-finales de la Coupe Davis avec la Serbie, Novak Djokovic participera-t-il à l'Open d'Australie ? Les jours passent et le mystère reste entier, alors que le premier tournoi du Grand Chelem de l'année se déroulera du 17 au 30 janvier 2022. La cause d'une potentielle absence du numéro un mondial : l'obligation vaccinale annoncée mardi 16 novembre par le ministre australien de l'Immigration, qui a affirmé que "tous les arrivants en Australie devront avoir reçu les deux doses de vaccin". Y compris les participants au tournoi, ce qu'avait confirmé Craig Tiley, le responsable du tournoi, quatre jours plus tard

Du repos avant d'annoncer sa décision

C'est là que les choses se compliquent pour le Serbe. Alors qu'il avait émis des réserves sur la vaccination dès avril 2020 au titre de la liberté individuelle, Novak Djokovic refuse toujours de dire s'il a été vacciné ou pas. Vendredi 3 décembre, après l'élimination de la Serbie face à la Croatie en demi-finale de la Coupe Davis, le numéro un mondial a à nouveau laissé planer le doute sur sa participation au tournoi du Grand Chelem. "Je vais essayer d'utiliser les prochains jours pour récupérer, me reposer et oublier le tennis. Je suis vraiment fatigué de cette saison et de toute cette année", a-t-il déclaré. "Je comprends que vous vouliez des réponses sur où et comment je vais commencer la saison, mais on verra ce que nous réserve le futur. Je ne peux pas vous donner une date, mais évidemment l'Open d'Australie arrive vite, alors vous saurez très bientôt."

Selon son père, Djokovic ne participera "probablement pas"

Dimanche 28 novembre le père du Serbe, Srdjan Djokovic, était monté au créneau pour défendre son fils. Et fustiger le choix des organisateurs : "Bien sûr qu'il voudrait de tout son coeur y aller. Mais je ne sais vraiment pas si ça se passera. Probablement pas dans ces conditions, avec ce chantage et alors que c'est fait de cette façon." Le père du "Djoker" a également défendu le "droit exclusif et personnel" de son fils à être vacciné ou pas, tout en précisant ne pas savoir si c'était le cas.

Le ministre des Sports de l'État de Victoria, où se trouve Melbourne et où a lieu l'Open d'Australie, lui a répondu : "Si vous êtes un tennisman étranger ou n'importe quel sportif étranger, il est question de votre responsabilité à l'égard de la communauté qui vous accueille.[...] Il ne s'agit pas de chantage, il s'agit de s'assurer que la communauté des habitants de l'État est protégée." 

De son côté, le directeur du tournoi Craig Tiley a indiqué fin novembre qu'il s'attendait " à ce que Novak Djokovic vienne. Il y a beaucoup de spéculations. La bonne nouvelle, c'est que la plupart des joueuses et des joueurs sont totalement vaccinés. C'est un problème personnel pour Novak, nous espérons qu'il sera là". Il faudra attendre un peu pour voir si Novak Djokovic, nonuple vainqueur de l'Open d'Australie et tenant du titre, viendra tenter de s'octroyer un 21e titre record en Grand Chelem sur le sol australien.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Novak Djokovic

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.