Cet article date de plus de quatre ans.

Tennis : la France se qualifie pour les demi-finales de la Coupe Davis en battant la République tchèque

Samedi, la paire Mahut-Herbert avait apporté à la France son deuxième point face à la République Tchèque en quarts de finale. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Yannick Noah, le capitaine de l'équipe de France, dimanche 17 juillet 2016, à Trinec (République tchèque).  (MICHAL CIZEK / AFP)

La France s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe Davis aux dépens de la République tchèque (3-1) grâce au point décisif apporté par Jo-Wilfried Tsonga, vainqueur de Jiri Vesely 4-6, 7-6 (7/3), 6-4, 7-5, dimanche 17 juillet à Trinec.

En demi-finale, les Bleus et leur capitaine Yannick Noah seront opposés soit aux Etats-Unis, soit à la Croatie. Vendredi, les leaders des deux équipes, Tsonga et Vesely, avaient été battus respectivement par Lukas Rosol et Lucas Pouille.

Le double Nicolas Mahut/Pierre-Hugues Herbert avait donné samedi l'avantage à la France, en battant la paire tchèque Radek Stepanek/Lukas Rosol.

Soit les États-Unis, soit la Croatie en demi-finales

En quête de leur première victoire en Coupe Davis depuis 2001, les Bleus et leur capitaine Yannick Noah seront opposés soit aux États-Unis, soit à la Croatie mi-septembre pour une place en finale.

Battu vendredi lors du premier simple par Lukas Rosol, Tsonga a dû sérieusement batailler pour maîtriser Vesely (50e): le numéro 10 mondial a eu besoin de quatre sets 4-6, 7-6 (7/3), 6-4, 7-5 et 3 h 28 min de jeu. Le Français n'est pas parti du bon pied dans ce match. Après avoir ouvert le premier set par une double faute, il a cédé son service au cinquième jeu, puis perdu la manche (4-6) après avoir échoué à concrétiser deux occasions de recoller. Mais Tsonga a su relever la tête au deuxième set, très accroché, en s'imposant sans frémir au tie-break (7/3), malgré une balle de set gaspillée à 5-4.

Tsonga, plus souverain sur la mise en jeu et au filet, a ensuite maintenu, non sans difficultés toutefois, son emprise sur la partie, et le Tchèque n'était plus en mesure de faire face à son jeu varié et efficace.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.