Cet article date de plus d'un an.

Coupe Davis : "C'est un constat d'échec total", estime le président de la fédération française de tennis après la reprise en main de l'ITF sur la compétition

La Fédération internationale de tennis a annoncé jeudi avoir mis fin à son partenariat avec Kosmos. L'entreprise d'événementiel n'organisera plus le tournoi qu'elle avait reformaté en 2019.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
Gilles Moretton, président de la Fédération française de tennis, lors de l'ATP World Tour Masters 1000 - Rolex Paris Master. (MYLENE DEROCHE / MAXPPP)

"C'est un constat d'échec total d'un choix qui a été fait en 2018 par la Fédédation internationale de vendre un actif", a déclaré jeudi 12 janvier, sur franceinfo, Gilles Moretton, nouveau président de la Fédération française de tennis (FFT), après l'annonce de la reprise en main par la Fédération internationale de tennis (ITF) de l'organisation de la Coupe Davis.

Avec cette reprise en main, le partenariat avec le groupe d'investissement Kosmos, présidé par l'ancien footballeur espagnol Gerard Piqué, sera rompu. "C'est un échec total depuis trois ans", estime Gilles Moretton, qui se demande "ce que va devenir la Coupe Davis et qui va la reprendre en main".

"Ce que je souhaite, c'est qu'on confie à des gens responsables cette compétition qui fait partie du patrimoine du tennis mondial, a-t-il poursuivi. Il faut qu'elle soit confiée à des gens qui ne sont pas seulement attirés par l'aspect financier".

"C'est trois ans de perdus. Tout est à reconstruire", a ajouté Gilles Moretton. La formule prévue pour 2023 sera maintenue malgré la fin immédiate de l'accord, a précisé l'ITF. "L'ADN de la Coupe Davis était les matchs à domicile et à l'extérieur. C'est une ambiance qu'on a envie de retrouver", a conclu le président de la FFT

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.