Cet article date de plus d'un an.

Coupe Davis : la Fédération internationale de tennis met fin à son partenariat avec Kosmos

L'entreprise d'événementiel, présidée par Gerard Piqué, a appris, jeudi, qu'elle n'organisera plus le tournoi qu'elle avait reformaté en 2019.
Article rédigé par franceinfo: sport
France Télévisions - Rédaction Sport
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le trophée de la Coupe Davis, le 26 novembre 2022, à Malaga (Espagne). (JORGE GUERRERO / AFP)

C'est ce qu'on appelle une volte-face. La Fédération internationale de tennis a fait savoir dans un communiqué, jeudi 12 janvier, que son partenariat avec l'entreprise Kosmos prenait fin. L'entreprise qui organisait la Coupe Davis depuis quatre ans, le faisant complètement changer de format, n'investira pas les trois milliards de dollars sur vingt-cinq ans qu'elle comptait mettre pour la transformer en Mondial de tennis. 

"L'ITF s'est assurée que les aléas financiers sont couverts et, en tant que dépositaire de la compétition, nous organiserons les qualifications et les phases finales de l'édition 2023 comme prévu, avec la phase finale à huit équipes organisée à Malaga, en Espagne, au mois de novembre", a précisé l'ITF.

Le président de la FFT s'en réjouit

Depuis sa réforme radicale, et l'abandon notamment de la populaire formule des rencontres à domicile et à l'extérieur (premier tour excepté) et des matches en cinq sets, la Coupe Davis relookée peinait à convaincre. Pour cette raison, le président de la Fédération française de tennis Gilles Moretton s'est félicité de la fin du partenariat avec Kosmos. "J'ai toujours lutté contre ce nouveau format de la Coupe Davis, une institution dans notre sport. C'est une grande victoire pour le tennis", écrit-il dans un message transmis à plusieurs médias dont l'AFP.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.