Masters 1000 de Rome : Paire dégoupille encore, Fritz retrouvera Djokovic, la bonne passe de Karatsev... Ce qu'il faut retenir de la 2e journée

Pas d'amélioration pour Benoît Paire, sorti au premier tour du Masters 1000 de Rome.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Benoît Paire dans un mauvais jour au Masters 1000 de Rome lundi 10 mai 2021. (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

La routine pour Benoît Paire, tombé dès son entrée en lice du Masters 1000 de Rome, lundi 10 mai, après être complètement sorti de son match face à l’Italien Stefano Travaglia. Vainqueur de Daniel Evans, Taylor Fritz s’est offert un 2e tour contre le n°1 mondial Novak Djokovic. Voici ce qu’il faut retenir de cette 2e journée au Foro Italico de Rome.

Paire se lance dans la photo

C’est peut-être une deuxième carrière qui s’ouvre pour Benoît Paire ? À côté de ses pompes sur un court de tennis depuis plusieurs mois, l’Avignonnais a passé plusieurs minutes à photographier la marque d’une balle de son adversaire, Stefano Travaglia, qu’il jugeait dans le couloir. Déjà mené un set à zéro, Paire est resté "scotché" sur cette décision. Après de longues palabres avec l’arbitre de chaise et le clan italien, il a balancé la fin de son match et sort dès le 1er tour (6-4, 6-3). Fautes directes, nonchalance, nouvelle séance photo, le Français a quitté Rome par la petite porte.

"Je suis motivé quand je pars mais quand j'arrive dans un stade désert, c'est dur", s'est justifié Paire à nos confrères de L'Equipe. Je sais que je suis toujours 35e (mondial), je profite du système. La semaine prochaine, si je perds au premier tour, c'est comme si j'avais fait finale, il ne faut pas l'oublier. Donc que je fasse premier tour ou finale la semaine prochaine, c'est la même chose." Avec la pandémie, l'ATP a gelé en partie le système des points. Vainqueur du tournoi de Marrakech en 2019, Paire va automatiquerment conserver le bénéfice de sa performance moins un tour, c'est à dire une présence en finale.

Mannarino défait aussi dès le premier tour

Rien ne va plus pour Adrian Mannarino (36e mondial). Déjà défait au premier tour du Masters 1000 de Madrid face au prodige espagnol Carlos Alcaraz (17 ans), le Français est également sorti par la petite porte lundi à Rome, contre Hugo Dellien, en trois sets (2-6, 7-5, 6-2). Alors qu'il s'était rendu la tâche facile en menant 6-2, 3-0, le 36e mondial a ensuite été repris par le Bolivien, inarrêtable. Avec cette nouvelle défaite, Mannarino n'a toujours pas gagné un match sur terre battue cette saison. Au second tour, Dellien affrontera le récent vainqueur du tournoi de Madrid, Alexander Zverev (6e mondial). 

Fritz pour Djokovic, Sinner pour Nadal

Première surprise à Rome où le Britannique Daniel Evans (26e mondial), très en vue depuis le début de la saison sur terre battue, a cédé contre Taylor Fritz (6-3, 6-2). L’Américain (31e mondial), qui n’avait pas passé le cap du 1er tour à Monte Carlo et Madrid, a profité d’un service déficient d’Evans pour l’agresser en retour. Au prochain tour, le niveau va encore s’élever puisque Fritz sera opposé au n°1 Novak Djokovic, absent à Madrid et qui cherche de la confiance après son élimination en 8e de finale à Monte Carlo face à… Daniel Evans.

Le gros choc du deuxième tour opposera Jannik Sinner à Rafael Nadal. Le prodige italien, 18e mondial, a surclassé Ugo Humbert en deux manches 6-2, 6-4. Ce seront des retrouvailles sur terre après le quart de finale du dernier Roland-Garros qui avait vu l'Espagnol s'imposer en trois sets. Comme à Paris, Nadal est un épouvantail sur le Foro Italico avec neuf titres et onze finales. 

La passe de 20 pour Karatsev

Révélation de la saison 2021 en atteignant notamment la demi-finale à l’Open d’Australie, Aslan Karatsev est le troisième joueur à atteindre les vingt victoires cette année. Solide derrière son service (31 pts gagnés sur 38), le Russe a dominé le Serbe Miomir Kecmanovic (7-6, 6-4). Il a été rejoint dans la journée par Janik Sinner qui a obtenu sa 20e victoire contre Humbert tandis qu'Alexander Bublik peut en faire de même contre Marin Cilic. Les deux joueurs les plus prolifiques en 2021 sont à ce jour Stefanos Tsitsipas et Andrey Rublev avec 27 succès chacun.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.