Tennis : Nadal de retour, avec l'envie de "profiter tranquillement de la semaine" et de terminer sa carrière en beauté

Plus d'un mois après son abandon en demi-finale de Wimbledon, Rafael Nadal entre en lice dans la nuit de mercredi à jeudi à Cincinnati. La place de numéro 1 mondial est en vue, mais l'Espagnol, 36 ans, a désormais d'autres priorités.

Article rédigé par
julien froment - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
En 2013, Nadal s'était imposé en finale à Cincinnati face à John Isner, son seul titre en 12 participations dans l'Ohio (OSCAR BARROSO / SPAIN DPPI)

C'est jeudi 18 août, à 1 heure du matin (heure de Paris), que Rafael Nadal signe son retour sur le circuit, plus d'un mois après avoir déclaré forfait en demi-finale du tournoi de Wimbledon. Il doit affronter le Croate Borna Coric, pour son entrée en lice à Cincinnati.

Le Majorquin avait du différer son retour à la compétition, à cause d'une blessure aux abdominaux qui ne le lâche pas. Aujourd'hui troisième mondial au classement ATP, il peut redevenir numéro 1 mondial à l'occasion de ce tournoi du masters 1000. A condition de remporter le tournoi, en comptant dans le même temps sur un Daniil Medvedev – actuel numéro 1 à l'ATP – éliminé avant les quarts de finale.

Retrouver la forme, et un bon niveau de tennis

Toutefois, l'Espagnol l'a bien précisé en conférence de presse : pour lui, à ce jour, l'essentiel est ailleurs. Il sait qu'il aura besoin de temps pour retrouver son meilleur niveau. L'objectif pour lui est donc de reprendre du plaisir : "On va voir comment la semaine va se dérouler, j'espère proposer un bon niveau de tennis, mais j'en suis conscient, je dois faire attention à ne pas sursolliciter la zone abdominale qui a été touchée à Wimbledon... Voilà, peu importe le résultat, j'espère juste que cette zone répondra bien pour que je puis profiter tranquillement de la semaine."

Le Majorquin, en lutte avec un corps de plus en plus récaciltrant, semble donc fixer le cap. S'il est toujours capable de coups sur le circuit, lutter pour la place de numéro 1 mondial n'est plus primordial. D'ailleurs la dernière fois qu'il a atteint ce rang, c'était il y a plus de deux ans, en janvier 2020. L'homme aux 22 titres du grand chelem aspire désormais à terminer sa carrière en beauté, et si possible, en bonne santé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers ATP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.