Cet article date de plus de neuf ans.

Federer, maître chez lui

Le Suisse Roger Federer (N.3) a remporté, dimanche, le tournoi de Bâle, en battant facilement le Japonais Kei Nishikori 6-1, 6-3. C'est la cinquième fois que Federer s'impose dans sa ville natale. Il met ainsi fin à une longue période sans victoire, lui qui n'avait plus gagné de tournoi depuis son titre à Doha début janvier.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Et de cinq !

Cela faisait un bail ! Une éternité même que Roger Federer, ancien N.1 mondial, n'avait plus ajouté un nouveau titre à son palmarès (désormais 68 titres). Depuis janvier dernier et son succès à Doha, le Suisse n'avait plus imposer sa suprématie. A Bâle, dans sa ville natale, l'occasion était trop belle pour la laisser passer. Et son adversaire, le Japonais Kei Nishikori, issue des qualifications, largement à sa portée. Même si ce dernier, rappelons-le, s'est quand même offert le luxe d'éliminer Novak Djokovic en demi-finale. Un "Djoko" toutefois diminué par une douleur au bras droit.

Mais dans cette finale, la 3e de sa carrière, Nishikori n'a jamais inquiété le Suisse qui jouait un tennis très rapide et n'a perdu que six points sur son service de tout le match. Cette domination sans partage a permis à Federer de l'emporter facilement en seulement 1h12 de jeu (6-1, 6-3). Cette victoire, la 5e à Bâle, devrait revigorer le Suisse, qui n'avait même plus été en finale d'un tournoi depuis Roland-Garros en juin, avant les deux derniers rendez-vous de la saison, la semaine prochaine à Paris-Bercy, où il n'a encore jamais dépassé les quarts, et ensuite au Masters de Londres (20-27 novembre).

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers ATP

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.