Oman : le Sultanat des contrastes

L'une des courses cyclistes les plus difficiles au monde se tient au Sultanat d'Oman. Les coureurs doivent rouler 1 060 kilomètres en moins de cinq jours sans aucune assistance.

Le golfe d'Oman et la mer d'Arabie, théâtres mystiques des contes des 1 001 nuits. Axel Carion navigue ici. Il se définit comme un explorateur. C'est en découvrant les montagnes d'Oman qu'il a songé à créer une course de vélo dans le pays. Son histoire est celle d'un changement de vie. En 2011, il quitte la routine du bureau pour découvrir le monde à vélo.

Une exploration permanente

Amérique du Sud, Europe de l'Est, Asie. Il voyage seul avec son sac de couchage comme unique bagage. "Cette année, j'aurai gravi un million de mètres. Je pense que ça a changé ma manière de voir les choses et la vie. Le fait de se déplacer à vélo, en autonomie complète et de faire face à tous les challenges du quotidien, cela m'a appris à ralentir, à consommer différemment et à me dépense différemment", précise l'explorateur. Il lance alors son concept : des courses longue distance sans assistance à travers le monde. Il compte déjà plus d'un millier d'adeptes.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'une des courses cyclistes les plus difficiles au monde se tient au Sultanat d\'Oman. Les coureurs doivent rouler 1 060 kilomètres en moins de cinq jours sans aucune assistance.
L'une des courses cyclistes les plus difficiles au monde se tient au Sultanat d'Oman. Les coureurs doivent rouler 1 060 kilomètres en moins de cinq jours sans aucune assistance. (France 2)