Alpinisme : "Bien sûr que j'ai eu mon petit moment d'émotion en me disant que j'y étais arrivée", confie Sophie Lavaud

L'alpiniste Sophie Lavaud s'exprime pour la première fois après avoir gravi les 14 sommets dépassant 8 000 m dans le monde. Un exploit qu'aucune Française, ni aucun Français n'avait réalisé jusque-là.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Sophie Lavaud au sommet du Shishapangma au Tibet aux côtés de Kristin Harila et Viridiana Alvarez en avril 2023. (LAMA TENJING / LAMA TENJING)

"Bien sûr que j'ai eu mon petit moment d'émotion en me disant que j'y étais arrivée", confie mardi 27 juin sur France Inter Sophie Lavaud. L'alpiniste s'exprime pour la première fois après avoir gravi, à 55 ans, les 14 sommets de plus de 8 000 mètres de la planète. Il s'agit de la première Française, femmes et hommes confondus, à réussir cet exploit. Le dernier sommet à avoir été franchi c'était lundi au Pakistan : le Nanga Parbat (8 126 mètres d'altitude).

>> Alpinisme : qui est Sophie Lavaud, "madame tout le monde" devenue première Française à gravir les 14 sommets de plus de 8 000 mètres ?

"Tout en haut on ne ressent pas grand-chose, parce qu'on a eu des conditions vraiment très difficiles avec du vent et de la neige au sommet, raconte l'alpiniste, désormais au camp de base. À partir de là, c'est vraiment de la marche pour rejoindre la vallée et la civilisation. On n'est pas pressés." Elle raconte ensuite les conditions dans lesquelles elle est parvenue au sommet : "On est partis du dernier camp d'altitude à 7 000 mètres vers 18 heures et donc on a grimpé toute la nuit. Or les conditions météo étaient plus mauvaises que prévu [...] Il y a eu des passages très techniques, compliqués à gérer, surtout à cette altitude, mais on les a bien gérés", raconte-t-elle avant de détailler : "On a une lampe frontale, assez puissante, surtout dans des conditions comme ça où il y avait beaucoup de vent, on est obligés de mettre nos lunettes de soleil pour se protéger les yeux. On n'avait pas non plus de clair de lune".

Un état de fatigue, "presque un état second"

Concernant le fait d'effectuer l'ascension avec ou sans oxygène pour Sophie Lavaud il n'y avait pas de question à se poser : "C'était avec". Elle ajoute : "D'ailleurs la toux que j'ai en ce moment vient de la prise d'oxygène". L'alpiniste est "arrivée à bien [se] protéger" mais confie avoir "mal partout". "Je redescends avec mes 10 orteils et mes 10 doigts", sourit-elle avant de reconnaître : "Je suis dans un état de fatigue qui est presque un état second en fait".

>> "Je n'ai jamais grimpé pour un record", raconte Sophie Lavaud

Sophie Lavaud est donc la première en France à gravir les 14 sommets de plus de 8 000 mètres. Dans le monde, une quarantaine d'alpinistes ont réussi cet exploit, le premier étant l'Italien Reinhold Messner, en 1986.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.