"26 heures contre quatre à cinq jours" pour gravir l'Everest : l'Espagnol Kilian Jornet réalise un exploit sans précédent

Un nouvel exploit au palmarès de Kilian Jornet. Le champion espagnol a gravi l'Everest en 26 heures, sans oxygène, ce lundi.

L\'athlète espagnol Kilian Jornet durant la 32e édition de la Pierra Menta, en Savoie, le 10 mars 2017.
L'athlète espagnol Kilian Jornet durant la 32e édition de la Pierra Menta, en Savoie, le 10 mars 2017. (JEFF PACHOUD / AFP)

Il était minuit, heure locale, lorsqu'il a atteint le sommet du toit du monde, ce lundi 22 mai. Habitué des défis extrêmes, Kilian Jornet a gravi l'Everest (8 848 mètres) en 26 heures.

Un exploit au regard des conditions dans lesquelles il a effectué l'ascension : sans assistance artificielle d'oxygène, sans cordes fixes, sans matériel lourd et sans passer de nuit dans un camp de base. "Il y a à peu près 8 000 personnes qui ont atteint le sommet de l'Everest depuis 1953, et il n'y en a qu'une trentaine qui se sont passées de l'aide de l'oxygène artificielle" explique François Damilano, guide haute-montagne "cela vous donne tout de suite une idée de ces deux mondes qui se côtoient mais qui n'ont rien à voir."

Ultra-terrestre

Parti d'un ancien monastère à plus de 5 000 m d'altitude, le Catalan a réalisé l'ascension de l'Everest par sa face nord, au Tibet. "Un himalayiste traditionnel va faire le même parcours en quatre ou cinq jours. 26 heures, c'est généralement ce que mettent les summiters de l'Everest entre le dernier camp, situé à 8 300 mètres d'altitude, et le sommet. Kilian, lui, est parti à 5 000 mètres d'altitude."

C'était la deuxième tentative de celui que l'on surnomme "l'ultra-terrestre". L'an passé, il avait échoué à cause de conditions météo calamiteuses. Cet exploit est le dernier d'une longue lignée, réalisés dans le cadre du projet  "Summits of my life" (Sommet de ma vie) lancé en 2012.

Kilian Jornet, qui se définit comme un athlète et non comme un alpiniste, s'était donné pour défi de battre les records sur les pentes des plus hauts sommets de la planète. Pari gagné !

L'Espagnol Kilian Jornet gravi l'Everest en 26 heures sans oxygène, reportage de Jérôme Val
--'--
--'--