Sports d’hiver : les gendarmes du PGHM, ces anges gardiens de la montagne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
Sports d’hiver : secouristes, les anges gardiens de la montagne
Sports d’hiver : secouristes, les anges gardiens de la montagne Sports d’hiver : secouristes, les anges gardiens de la montagne (France 2)
Article rédigé par France 2 - E. Pelletier, Y. Moine, L. Michel, S. Ripaud, Images drone : Gendarmerie nationale
France Télévisions
France 2
Les gendarmes du PGHM, secouristes de l’extrême, interviennent dans des circonstances souvent difficiles pour aider les skieurs et randonneurs en difficulté. Le 13 Heures a suivi ceux de la caserne de Pierrefitte-Nestalas (Hautes-Pyrénées).

Alerte sur la base aérienne de Tarbes (Hautes-Pyrénées) : un skieur vient de chuter lourdement, les gendarmes du PGHM s’apprêtent à faire décoller l’hélicoptère. Il faut ce jour-là faire vite pour franchir les montagnes, car les nuages menacent. Le jeune homme blessé est transporté à l’hôpital en ambulance. Depuis plus de 60 ans, les gendarmes sont sur le qui-vive depuis leur caserne de Pierrefitte-Nestalas (Hautes-Pyrénées). 

Moins de neige, changement d’interventions

Avec les hivers de moins en moins enneigés, les interventions changent de nature, et les membres du PGHM doivent tester de nouveaux équipements. "Ce qui va concentrer la plus grosse partie de notre activité, c’est la randonnée, pédestre ou à ski, ensuite le ski et le VTT", explique le lieutenant Thibaut Bucquet. Dans les montagnes, le téléphone portable passe mal, il est difficile de se signaler. Alors les gendarmes viennent d’être dotés d’un drone, capable de repérer les émissions de chaleur d’un corps humain. Les gendarmes de Pierrefitte-Nestalas ont effectué plus de 350 interventions en 2023.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.