Cet article date de plus de quatre ans.

Therese Johaug suspendue 2 mois

Contrôlée positive à un stéroïde (le clostebol), Therese Johaug a été suspendu deux mois dans l'attente d'un examen approfondi de son dossier, par l'agence antidopage norvégienne. Ce contrôle positif de la septuple championne du monde avait été révélé le 13 octobre dernier. Selon sa Fédération, la Norvégienne aurait absorbé cette substance via une crème pour les lèvres, utilisée pour traiter des brûlures subies lors d'une séance d'entraînement en altitude en Italie fin août.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Therese Johaug (JUSSI NUKARI / LEHTIKUVA)

"La raison de cette décision est que (le comité en charge d'éventuelles poursuites au sein de l'agence) est d'avis que l'athlète ne semble pas s'être comportée en toute innocence", a déclaré Anstein Gjengedal, président dudit comité, dans un communiqué. "Il est important de souligner qu'à ce stade nous n'avons pas pris position sur la question de la suspension" définitive, a-t-il ajouté. Dans l'état actuel des choses, Therese Johaug ne pourra pas participer à la première manche de la Coupe du monde de ski de fond à Ruka (Finlande) le 26 novembre prochain. Elle devrait manquer d'ailleurs tout le premier quart de la Coupe du monde alors qu'elle est la tenante du titre du gros globe de cristal.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ski de fond

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.