Cet article date de plus de sept ans.

Worley blessée au genou

Touchée au genou droit mardi matin lors de la première manche du slalom de Courchevel, Tessa Worley doit passer des examens en début d'après-midi pour déterminer la gravité de sa blessure.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Il y a deux jours, on l'a quittait sourire aux lèvres après sa victoire sur le géant de Saint-Möritz. 48 heures plus tard, Tessa Worley vient de quitter la piste de Courchevel en larmes après avoir chuté lors de la première manche du slalom.

"Honnêtement, je suis inquiet", a affirmé Tony Séchaud l'entraîneur des techniciennes françaises de ski alpin. "C'est un coup dur sportif, déjà pour elle. Le contraste entre il y a deux jours et aujourd'hui a créé un choc", a ajouté M. Séchaud.

Partie à l'hôpital en ambulance après être restée une vingtaine de minutes sur le côté, Worley a descendu le reste de la piste allongée dans une barquette avant de partir vers Lyon où elle doit aller passer "une IRM en début d'après-midi" comme l'a confirmé Benjamin Melquiond, directeur des équipes de France. 

"J'ai revu les images, explique Tony Séchaud. Sur la chute elle-même, je ne pense pas qu'il y a grand chose. Mais c'est vrai que j'ai un gros doute quand elle retombe dans la banderole. Elle a l'air de s'entortiller, à faible vitesse, fort autour de la banderole", a ajouté M. Séchaud. "C'est une série noire", a-t-il remarqué, se référant à Marion Rolland, l'autre championne du monde (descente), indisponible pour toute la saison."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de ski alpin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.