Cet article date de plus de cinq ans.

Descente de Lake Louise : Lindsey Vonn, comme à la maison

En remportant aisément la descente de Lake Louise, Lindsey Vonn a enfin lancé sa saison. La reine de la vitesse, qui n'avait jusqu’alors pas marqué le moindre point cet hiver en Coupe du monde, a devancé ce vendredi deux Autrichiennes, Cornelia Huetter (+0’’58) et Ramona Siebenhofer (+1’’07) pour décrocher la 16e victoire de sa carrière dans la station canadienne. La belle surprise française du jour, Margot Bailet (+1''16), échoue au pied du podium.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

A Lake Louise, Lindsey Vonn est intouchable. Et ce ne ni son début de saison décevant (elle avait déchaussé à Aspen, en première manche du slalom géant), ni sa grosse faute en milieu de parcours ce vendredi, qui allaient changer la donne. Avec une aisance impressionnante, l'Américaine a décroché un 16e succès dans son jardin canadien (un record), le 68e de sa carrière sur le circuit majeur (un record, encore). Et rappelle qu'à 31 ans, malgré l'explosion de sa jeune compatriote Mikaela Shiffrin qui a déjà pris le large au classement général de la Coupe du monde, elle reste la reine de la vitesse. Ni Cornelia Huetter (+0’’58), ni Ramona Siebenhofer (+1’’07), qui complètent le podium, ne pourrait le contester...

Bailet, un résultat plein d'espoir

... et encore moins Lara Gut, Stacey Cook, Tina Weirather ou Nadia Fanchini, toutes reléguées à plus d'une seconde. En revanche, la Française Margot Bailet (25 ans), partie avec le dossard numéro 2, a longtemps dominé les débats et a bien cru monter sur le premier podium de sa carrière en Coupe du monde. Pour moins d'un dixième, la skieuse niçoise termine finalement au 4e rang (+1''16). 

Bailet tentera de confirmer ce joli résultat dès demain, avec une seconde descente programmée dans la soirée. Dimanche, le super-G sera une nouvelle occasion pour Lindsey Vonn de poursuivre son opération remontée face à Mikaela Shiffrin. En l'absence d'Anna Fenninger, tenante du gros globe depuis deux saisons, et Tina Maze, qui a pris une année sabbatique, la tête du classement général devrait se jouer entre les deux Américaines cet hiver. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de ski alpin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.