Coupe du monde de ski alpin : le Suisse Odermatt remporte le géant d'ouverture à Sölden, Faivre et Pinturault manquent le podium

Sölden, Alexis Pinturault et Mathieu Faivre ont terminé respectivement 5e et 11e du premier géant de la saison.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Alexis Pinturault, lors de la première manche du géant d'ouverture de Sölden (Autriche), dimanche 24 octobre 2021. (JOE KLAMAR / AFP)

Après une première manche très serrée, la seconde a tenu toutes ses promesses. À Sölden, sur le glacier autrichien du Rettenbach, situé à 3 000 mètres d'altitude, les skieurs ont fait vibrer les spectateurs, venus en nombre, dimanche 24 octobre, pour la reprise de Coupe du monde de ski alpin. 

Comme chez les dames la veille, samedi 23 octobre, les conditions de glisse étaient parfaites et les leaders dans un mouchoir de poche. Le soleil était au rendez-vous, et la neige était froide et accrochante pour des sensations optimales. Des conditions météo qui ont été favorables à Marco Odermatt. Le Suisse, deuxième du classement général de la coupe du monde la saison dernière derrière Alexis Pinturault, s'est imposé lors du premier géant de l'hiver sur la piste de Sölden (2'05"94) pour 7 centièmes sur l'Autrichien, et surprise de la matinée Roland Leitinger (2'06"01). Zan Kranjec est troisième à 10 centièmes (2'06"04) devant Gino Caviezel (2'06"33).

Pas de Français sur le podium

Déception en revanche pour les Français. Pourtant bien lancés lors de la première manche, ils n'ont pas su conserver leur avantage. Mathieu Faivre, deuxième du général au classement provisoire à l'issue d'un premier run quasi parfait, a fait trop de fautes dans le mur et termine seulement à la 11e place (2'06"92, +0"98).

De son côté, Alexis Pinturault a lui aussi réalisé une bonne entrée en matière, et s'est classé 6e à l'issue de son premier run. Mais le skieur savoyard, tenant du titre de la Coupe du mondeé, était malgré tout un peu juste et termine 5e 2'06"56 (+0"62).

Un résultat en demi-teinte qu'il avait un peu anticipé en amont de Sölden. "On a fait comme l’an dernier, un programme millimétré, peut-être que je ne serai pas à 100 % prêt pour la première épreuve, parce qu’on a surtout voulu viser celles qui arrivent ensuite", avait-il confié à franceinfo: sport juste avant le début de la saison. Malgré ce début cette reprise timide, son objectif reste de défendre son titre acquis en mars dernier et de remporter le deuxième gros globe de cristal de sa carrière. 

Sarrazin et Favrot en dehors du Top 20

Si Victor Muffat-Jeandet et Clément Noël ne se sont pas qualifiés pour la seconde manche, Cyprien Sarrazin et Thibaut Favrot ont eux validé leur billet. Thibaut Favrot, 28e au classement provisoire à l'issue du premier run, n'est pas parvenu à grappiller de précieux centièmes lors de la seconde manche. Malgré un ski engagé, l'Alsacien s'est retrouvé en retard dans le mur. Il lâche ainsi plus de deux secondes (2'08"18, +2'24) et s'est classé 27e. Cyprien Sarrazin a lui réalisé une belle course, même s'il n'est pas apparu tout à fait à son aise dans le mur. Il hérite de la 23e place (2'07"74, +1.80) .

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ski alpin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.