Coupe du monde de ski alpin : Mikaela Shiffrin remporte le géant d'ouverture à Sölden, Tessa Worley 8e après une belle remontée

Sölden, l'Américaine a montré qu'elle était toujours la patronne des lieux tandis que la Tricolore a limité la casse en seconde manche.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
La skieuse américaine Mikaela Shiffrin à l'occasion du slalom géant d'ouverture de Sölden, samedi 23 octobre 2021. (JOE KLAMAR / AFP)

Pour la reprise de la Coupe du monde de ski alpin, les favorites ont répondu présentes samedi 23 octobre, livrant un beau spectacle et une course serrée à Sölden en Autriche, sur le glacier de Rettenbach. Sous un beau soleil et des conditions de glisse parfaites, avec une neige dure et accrochante, l'Américaine Mikaela Shiffrin a remporté le géant d'ouverture. Grâce à cette nouvelle performance, elle signe sa 70e victoire sur le circuit mondial.

L'Américaine a été challengée d'entrée par la double lauréate du géant autrichien, la Suissesse Lara Gut-Behrami, championne du monde en titre de la spécialité, qui avait pris la tête de la première manche (1'02"80), avec seulement deux centièmes d'avance. Mais l'expérience de Shiffrin a pris le dessus dans la foulée. L'Américaine a en effet récité sa partition à la perfection dans le second run en réalisant le meilleur temps (1'04''40) et devançant sa rivale de 14 centièmes. La Slovaque Petra Vlhová (+1''30) complète ce podium. Enfin, l'Autrichienne Stéphanie Brunner (17e, +2''71) qui a créé la surprise dans la première manche s'offrant le troisième meilleur temps, n'a pas su confirmer son avantage en deuxième passage. 

Reprise toute en réaction pour Tessa Worley

Chez les Françaises, la première journée de compétition a été en demi-teinte. D'abord décevante pour Tessa Worley qui est passée à côté de son premier run, ne se classant que seizième, à 1"65 de la leader temporaire Lara Gut-Behrami. Mais la Française a très bien réagi dans la seconde manche. Sur cette piste qu'elle connait par cœur, elle s'est élancée avec moins de retenue et un bon équilibre dans son run, se hissant ainsi à la huitième place (+2''06). De son côté, Coralie Frasse-Sombet, 22e à l'issu du premier passage, n'a pas réussi à rattraper son retard sur le deuxième tracé et termine la journée en dehors du top 20 (21e). 

La journée a été aussi difficile pour les Italiennes. D'abord avec Marta Bassino, tenante du titre du petit globe de la spécialité et victorieuse à Sölden l'an dernier, qui est partie à la faute lors de son premier run, manquant une porte dans la seconde moitié du parcours. Dans la seconde manche, sa compatriote Federica Brignone a percuté une porte avec le bras, ce qui l'a arrêté. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Coupe du monde de ski alpin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.