Cet article date de plus de deux ans.

Cortina d'Ampezzo : Mikaela Shiffrin remporte le Super-G

Malgré le retour de Lindsey Vonn, partie à la faute, Mikaela Shiffrin est restée la plus forte sur le Super-G, ce dimanche à Cortina d'Ampezzo. La leader du classement général de la Coupe du Monde et de la discipline, a remporté son 3e Super-G de la saison en 1.22.48. L'Américaine devance Tina Weirather (+0.16) et Tamara Tippler (+0.18).
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (TIZIANA FABI / AFP)

Quand Mikaela Shiffrin s'élance sur la piste du Super-G cette saison, c’est toujours elle qui gagne. Ce dimanche à Cortina d'Ampezzo, l'Américaine a remporté son 3e Super-G de la saison. Après Lake Louise et Saint Moritz, elle n'était pas présente à Val Gardena. Grâce à une deuxième partie de course remarquable, elle s'impose en 1.22.48 pour signer un 54e succès en carrière. Par la même occasion elle conforte davantage sa place de leader au classement général de la Coupe du monde et de la discipline. 

Attendue pour son retour à la compétition en Italie, Lindsey Vonn achève son week-end en partant à la faute sur le Super-G, aujourd'hui. Le bilan de la championne aux 82 victoires en Coupe du monde est donc mitigé, même pour un retour. L'Américaine avait pris la 15e et la 9e place sur les descentes de vendredi et samedi. 

Tessa Worley malade

Blessée au ménisque après son premier Super-G de la saison à Lake Louise début décembre, Tessa Worley devait faire son retour aujourd'hui sur la discipline à Cortina d'Ampezzo. Mais la skieuse française qui devait s'élancer avec le dossard 10 n'a finalement pas pris le départ car elle était malade. Après avoir fait l'impasse à Saint Moritz et Val Gardena, pour se donner toutes les chances sur sa discipline phare le slalom géant, la skieuse de 29 ans n'aura plus qu'un test en Super-G la semaine prochaine à Garmisch-Partenkirchen avant les Mondiaux à Äre (Suède). 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Ski alpin

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.